Search

Comment avoir la joie de vivre chaque jour ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La joie est le sentiment de satisfaction ou de bien-être que tout homme vivant sur terre devrait avoir. Quand nous sommes dans la joie, nous sommes en bonne santé alors que la tristesse nuit à notre santé. Pourtant, c’est l’état le plus difficile à maintenir. A cause de certaines situations que nous présente la vie, les défis à relever jour après jour, les combats de gauche à droite, plusieurs ont perdu la joie et ont cédé à l’inquiétude.

T’arrive-t-il aussi d’être attristé par un problème ? Penses-tu qu’en raison des problèmes il est impossible d’être joyeux tous les jours ? Cet article a une solution pour toi. Ici je te propose Sept principes pouvant t’aider à être toujours joyeux.

1. Décider d’être en joie

Philippiens 4 :4 (LSG) : « Réjouissez-vous toujours dans le seigneur ; je le répète, réjouissez-vous. »

La structure de ce verset nous donne l’impression d’être un impératif. Dieu par l’Apôtre Paul nous commande de nous réjouir. Or, l’ordre ne se discute pas mais il s’exécute. Ainsi, l’exécution d’un ordre est le fruit d’une décision. Alors c’est à nous de décider d’être joyeux. À la Croix Christ a pourvu pour que nous soyons dans la joie. Donc la joie nous est accordée, mais Dieu nous a laissé la responsabilité d’en jouir.

Christ vit en toi et Il est la source de toute joie. Alors, décide aujourd’hui de ne pas te laisser accabler par les problèmes mais de te réjouir dans le Seigneur. N’autorise pas Satan à t’inspirer de la tristesse : « Si lorsque tu te réveilles, tu sens que Satan t’inspire la tristesse, la colère, tu dois le contredire en te réjouissant. »  disait une prédicatrice.   

2. La communion avec le Saint-Esprit

Galates 5 :22 (LSG) : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. »

Remarquons par ce verset que la joie fait partie du fruit de l’Esprit. Dans le même ordre d’idée, il y a un adage qui dit : « dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es. » C’est dire que les types de relation que nous entretenons nous impactent soit positivement soit négativement. Alors si l’Esprit Saint a pour fruit la joie, quand nous nous connectons à Lui, Il nous communique aussi ce fruit.

Sache que tu ne peux pas être dans la joie, par tes propres forces. Si tu veux maintenir la joie chaque jour malgré les situations par lesquelles tu passes, apprends à communier avec le Saint-Esprit. Et pour développer cette communion, tu dois veiller à ta vie de prière. Jésus a dit de demander afin que notre joie soit parfaite. Plus on prie, plus on est en communion avec le Saint-Esprit et plus on est joyeux. Et tu dois aussi apprendre à obéir aux instructions de l’Esprit, car la désobéissance nous vole notre joie.

3. Méditer les bontés de l’Éternel

Lamentation de Jérémie 3 :19-23 (LSG) : « quand je pense à ma misère, à l’absinthe et au poison ; quand mon âme s’en souvient, elle est abattue au-dedans de moi. Voici ce que je veux repasser dans mon cœur (une autre version dit : que je médite), ce qui me donnera de l’espérance. Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que Ta fidélité est grande ! »

La plus grande erreur que les gens commettent, est de regarder à ce qui ne marche pas. Plus tu regardes à ce qui est bloqué dans ta vie, plus tu dis au revoir à la joie. Bien-aimé dans le Seigneur, sache que la meilleure façon d’être toujours joyeux, est de penser à la bonté de Dieu, elle n’est pas épuisée. Dieu a de bons projets pour toi, de belles promesses ! Alors si tu médites sur ce qu’Il a prévu pour toi, ton cœur sera comblé.

Lorsque tu penses à la bonté de Dieu, tu ne perds pas la joie. Une personne a dit : « je ne regarde pas à mes faiblesses, mais je compte sur la force de Dieu. » De même, malgré les combats souviens-toi que Dieu est bon. Et dans Sa bonté, Il te sauvera. Et pour prendre conscience de la bonté de Dieu, je te suggère d’être ami de la Bible. Puisque c’est en elle que sont écrites toutes les belles promesses que Dieu t’a faites.

4. Apprendre le contentement

Hébreux 13 :5 (LSG) : « Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez ; car Dieu Lui-même dit : Je ne te délaisserai point, et Je ne t’abandonnerai point. »

La convoitise vole la joie à plusieurs personnes. Chacun sur la terre a au moins une chose qui contribue à sa survie. Mais fort malheureusement, beaucoup n’ont pas pris conscience de cela ou ils reconnaissent qu’ils ont des grâces, mais ils envient les biens des autres. Alors crois-moi, si tu es incapable de te contenter de ce que tu as, tu seras toujours triste, tu vivras dans la frustration.

En effet, c’est lorsque tu te contentes de ce que Dieu te donne, que tu peux être dans la joie. Cependant, quand tu envies les autres, tu attristes le Saint-Esprit. Car tu accuses Dieu d’être injuste, d’être quelqu’un qui aime les autres et pas toi. Dieu ne peut t’abandonner, Il t’aime. Ce que tu as actuellement est très important, reconnais-le, et tu garderas la joie.

5. Bannir les soucis et inquiétudes

Matthieu 6 :31 (LSG) : « ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. »

Les soucis et les inquiétudes sont des ennemis de la joie. Tu ne peux pas te réjouir tout en t’inquiétant. Ce qui ne marche pas dans ta vie, ne signifie pas que Dieu t’a abandonné. Au contraire, Il est auprès de toi pour résoudre ton problème par Sa grâce. Mais, te soucier de ton lendemain est une manière de Le croire incapable de résoudre ton problème. Et cela attriste Son cœur.

Les soucis surgissent dans bien des cas quand il y a un « ça ne va pas » dans ta vie. Mais la meilleure méthode pour bannir les soucis et les inquiétudes dans ta vie, est de faire appel à Dieu. C’est ce que nous explique Paul dans Philippiens 4 :6 (LSG) : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières. » Il faut apprendre à exprimer ses besoins à Dieu. Au lieu de s’inquiéter. La confiance en Dieu est un remède à l’inquiétude.

6. Pratiquer la libéralité

Actes 20 :35 (LSG) : « je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit Lui-même : il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

L’art d’aider les autres : les faibles, les veuves, les orphelins… c’est une grande source de joie. Celui qui apprend à soutenir les autres avec ses biens, sera plus comblé de joie du Saint-Esprit que lorsqu’il est lui-même aidé. Jésus a dit que ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux. Apprends à donner à l’autre ton amour, ton argent, tout ce que tu as de précieux. C’est un service rendu à Dieu.

Je suis allé une fois avec des amis rendre visite aux veuves, il faut voir comment elles étaient consolées par le peu de choses que nous leur avions apportées. Et les voir ainsi, nous a comblés de joie. Que dire des personnes que j’ai aidées à connaître Christ et ceux-là que j’ai aidés à être libérés des démons.

Je n’ai jamais eu une joie comparable à celle du jour où une fille et un garçon m’ont dit que depuis le jour où j’ai prié pour eux, ils ont été délivrés des esprits des eaux (Mari et femme de nuit). Mets ton don au service des autres et tu seras continuellement heureux.

7. Demeurer dans l’action de grâces

1 Thessaloniciens 5 :18 (LSG) : « rendez grâces à Dieu en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. »

Une autre méthode pour être continuellement dans la joie est de rendre grâce à Dieu. Par rendre grâce on peut aussi voir louer Dieu. Garde en tête que « Satan ne peut pas aller loin avec quelqu’un qui loue Dieu » comme nous le disait un prédicateur. A chaque fois que nous rendons grâce à Dieu, nous chassons l’esprit d’abattement ou la dépression. Dans toutes les circonstances de ta vie, tu dois toujours élever l’Éternel.

N’oublie pas que Dieu autorise les situations compliquées pour notre bien. Ainsi, que tout aille bien ou pas, mieux vaut pour nous louer Dieu. David avait compris ce secret, c’est pourquoi il dit : « je bénirai l’Éternel en tout temps ; Sa louange sera toujours dans ma bouche. » Psaumes 34 :1 (LSG). En louant Dieu, tu reconnais Ses bienfaits dans ta vie. Et la joie du Saint-Esprit sera parfaite dans ta vie.

Pour conclure, je te laisse ce passage :

Psaumes 34 :2-5 (LSG) « Que mon âme se glorifie en l’Éternel ! Que les malheureux écoutent et se réjouissent ! Exaltez avec moi l’Éternel ! Célébrons tous Son nom ! J’ai cherché l’Éternel, et Il m’a répondu ; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs. Quand on tourne vers Lui les regards, on est rayonnant de joie, et le visage ne se couvre pas de honte. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close
Fermer
S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
RESTEZ CONNECTÉS!
Recevez dans votre boîte email l'exhortation du jour, la prière du matin ainsi que les nouveaux articles publiés.