Search

Comment se mettre d’accord avec son conjoint sur le nombre d’enfants ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Genèse 1 v 28a (BFC) « Puis Il les bénit en leur disant: « Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la […]. » Voici la première bénédiction de Dieu envers l’homme: avoir des enfants jusqu’à peupler toute la terre. Plusieurs milliers d’années plus tard, ce verset est encore d’actualité avec près de 8 milliards d’êtres humains sur terre. Peut-être aimerais-tu faire partie de ces personnes qui peuplent la terre en ayant une descendance comme Abraham. Peut-être te vois-tu avec 3, 5 ou 7 enfants. Malheureusement, ce rêve peut vite tomber à l’eau car le conjoint peut souhaiter en avoir moins. Comment faire en sorte que nous soyons sur la même longueur d’ondes ? Voici les deux points que nous allons observer.

Discussion pré-mariage.

Avant même de s’engager avec celui ou celle qui deviendra notre mari ou notre femme, il est bon de discuter de notre futur. On apprend à se connaître certes, mais il faut également connaître et prendre en considération les envies de l’autre. Si la question d’enfants peut être logique dans un couple, le nombre ne l’est pas. Cette question est très importante car nous devons être du même avis. Est-ce que mon conjoint va accepter mon projet d’avoir 6 enfants ? Est-ce que je vais accepter son projet d’en avoir 2 ? Pour éviter un malentendu, mettons-nous d’accord. Le choix de départ du nombre d’enfants dépend de chaque couple. Attention, car après le mariage, cette question peut engendrer mésententes et conflits. Voilà pourquoi il est important d’en parler avant le mariage.

Évaluons la capacité physique, morale et financière.

Avoir un ou des enfants est une bonne chose. Mais, lorsque l’un veut une famille nombreuse et l’autre non, il faut savoir peser le pour et le contre. Je connais des couples où l’homme veut plusieurs enfants et l’un à la suite de l’autre tandis que la femme veut prendre son temps et n’en veut pas beaucoup. Avant de vouloir une grande famille et presser l’autre, il faudrait évaluer:

  • La capacité physique: Est-ce que la femme qui porte les enfants pendant 9 mois est capable d’enchainer les grossesses ? Est-ce que ça ne va pas trop la fatiguer ? Est-ce que cela ne va pas lui demander trop d’efforts ? Est-elle en bonne santé pour une nouvelle grossesse ? Est-ce que l’homme est prêt aussi à aider avec un grand nombre d’enfants ?
  • La capacité morale: Est-ce que l’on va supporter les pleurs et les réveils matinaux ? Est-ce qu’on ne va pas déprimer à l’idée d’avoir plusieurs enfants à charge ? Est-ce qu’on va réussir à bien les éduquer ou va-t-on se laisser aller ?
  • La capacité financière: Est-ce que nos deux emplois suffiront à subvenir aux besoins de nos enfants ? Est-ce qu’un seul salaire suffira ? Comment faire si nous sommes criblés de dettes alors qu’on a des enfants à charge ?

Même si Dieu pourvoit pour nous, il faut tout de même rester réalistes sur ces points. Il n’est pas conseillé d’avoir 4 enfants alors que nous sommes tous les deux sans emploi par exemple.

Il n’est pas évident de trouver un terrain d’entente sur ce sujet. Bon nombre de couples se séparent car ce point n’a pas été assez approfondi. La meilleure solution est simplement d’accepter le plan de Dieu. Si nous remettons ce sujet de prière entre Ses mains, Il peut clairement nous révéler Sa volonté pour notre famille. Si nous sommes tous les deux obéissants à Sa Parole, nous ne serons pas fâchés ou déçus de Sa réponse. Dieu veut le meilleur pour nous. Peu importe le nombre d’enfants, Son plan est toujours le meilleur.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close