Search

En tant qu’entrepreneur chrétien, puis-je poursuivre mes débiteurs en justice ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Débiteur (une personne qui doit une dette) et créancier (une personne à qui une dette est due): voici deux notions omniprésentes dans le monde entrepreneurial.

Lorsqu’on est dans la position de créancier et qu’on se rend compte que notre (nos) débiteur(s) nous doit (doivent) une dette importante qui pourrait aider à relancer notre activité, le chrétien entrepreneur a souvent tendance à se demander s’il est possible de faire recours à la justice pour obtenir gain de cause, ou si cela était interdit par la Parole de Dieu. Es-tu dans cette situation ? Découvrons donc ensemble ce que la Bible enseigne sur ce cas de figure.

Sois miséricordieux comme ton Père Céleste est miséricordieux.

Luc 6 :36-37 (LSG) « Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. »

Ne l’oublions jamais: Nous sommes enfants de Dieu. Nos actes et actions doivent refléter notre modèle parfait à savoir Jésus-Christ. Le fait d’être entrepreneur ou de gérer des affaires ne nous soustrait pas de ce caractère de Christ. Intenter un procès vise généralement deux finalités: Faire réparer une injustice ou tirer vengeance. Or le Seigneur te demande à toi chrétien et fils du Royaume d’abandonner toute pensée de vengeance et de Lui faire confiance pour réparer toute injustice.

Romains 12 :17-19 (LSG) : « Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A Moi la vengeance, à Moi la rétribution, dit le Seigneur. »

1 Corinthiens 6 :7 (LSG) : « C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ? ». Ce verset s’applique dans son contexte au procès entre les croyants. Cependant, il va au-delà. Il nous indique la marche à suivre en tant qu’enfants de Dieu. Il serait largement préférable pour nous de subir une injustice, ou même un tort, plutôt que d’éloigner quelqu’un de Christ, plus encore en le traînant devant les tribunaux. Quel est le plus important ? Un procès remporté ou le témoignage de Christ aux yeux du monde ?

Tu as le droit de faire ester en justice: cependant est-ce nécessaire ?

Loin d’affirmer que faire recours aux tribunaux séculiers serait anti-biblique, nous exhortons chacun à éviter autant que possible la justice dans ses relations avec ses débiteurs. Cependant, il convient de rappeler que les tribunaux sont des instruments au service de Dieu, même si souvent certains peuvent être injustes et faire le contraire de ce que Dieu a voulu. Il est donc clair qu’il n’est pas interdit à un chrétien ou à un entrepreneur d’avoir recours aux tribunaux pour demander réparation d’une injustice par une tierce personne.

Romains 13 : 4 (LSG) : « Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. »

Quelles attitudes adoptées face à ses débiteurs ?

  • Recommande tes finances et tes débiteurs à l’Éternel.

Ton Dieu est capable de restaurer tes finances en inclinant favorablement le cœur de tous ceux qui ont une dette envers toi. Le combat, tu le gagneras en fléchissant les genoux et en implorant ton Père car c’est Lui qui incline les cœurs des rois et des princes, c’est Lui qui nous fait trouver faveur aux yeux des hommes.

C’est pourquoi je te prie de faire cette déclaration de foi avec moi:

Seigneur ! J’implore Ta faveur et Ta grâce dans mes finances. Incline favorablement le cœur de mes débiteurs envers moi. Rappelle-leur le souvenir des dettes contractées vis-à-vis de moi et donne-moi de bénéficier de Tes grâces. Je ne veux pas être animé par un désir de vengeance au point d’aller en justice. « Mais Toi, Seigneur de l’univers, Tu juges avec justice. Tu examines les désirs et les pensées de tous. C’est à Toi que je me confie pour être défendu. Alors je pourrai voir comment Tu me vengeras. » Jérémie 11 :20 (PDV).

  • Ne te lasse pas de réclamer ce qui t’est dû.

LUC 18 :3-5 (LSG) : « Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse. Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. »

  • Paie tes dettes. Veux-tu que tes créanciers honorent leur engagement envers toi ? Honore également les tiens. 

Luc 6 :31 (LSG) : « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close