Search

Les deux plus grands commandements: si tu les mets en pratique, tu as tout compris de la vie chrétienne!

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La vie chrétienne est basée sur le respect et la mise en pratique de la Parole de Dieu. Un enfant de Dieu est celui qui est conduit par l’Esprit de Dieu (Romains 8 :14) et qui accepte de marcher selon le Saint-Esprit (Galates 5 :16). Et l’Esprit de Dieu en nous, nous donne de porter le fruit de la nature divine (Galates 5 :22). L’on ne prétend pas porter des fruits pour être enfant de Dieu; c’est impossible, mais plutôt le fait que nous sommes enfants de Dieu et parce que le Divin habite en nous, nous pouvons exprimer le fruit de l’Esprit.

Un pommier a beau passer son temps à fournir des efforts et patienter pour produire des mangues, il n’y parviendra jamais parce que son matériel génétique ne lui permet pas de produire des mangues. Il en est ainsi de celui qui désire vivre la vie chrétienne sans avoir Jésus-Christ dans sa vie. Dans Sa Parole, Dieu nous a prescrit Ses commandements, des directives à suivre afin de rester toujours dans Sa volonté. Les cerner et les mettre en pratique nous maintiennent dans Sa volonté et nous permettent d’incarner les vraies valeurs chrétiennes. Quand Dieu fit sortir Israël, Il communiqua dans le désert les dix commandements (Exode 20). Les quatre premiers commandements sont liés à l’homme avec son Dieu et les 6 autres parlent de la relation de l’homme avec son prochain.

Tous ceux-ci se résument dans ces deux commandements: Matthieu 22 : 37-39 (LSG) « …Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » La réponse de Jésus suite à une question piège d’un docteur de la Loi, nous indique que le premier et plus grand commandement, c’est d’aimer Dieu de tout son cœur, toute son âme et toute sa pensée et le deuxième, c’est aimer son prochain comme soi-même. Tout chrétien doit avoir une bonne relation d’abord avec Dieu et avec son prochain ensuite, pas l’inverse.

Aimer Dieu de tout son cœur, son âme et sa pensée.

Matthieu 22 :37-38 (LSG) « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. »

Le premier commandement parle de la relation de l’homme avec Son Dieu. Quand Dieu leur rappela la loi, Il attira l’attention de Son peuple par ces mots: Deutéronome 6 :4 LSG « Ecoute, Israël ! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. » Le mot « écoute » a un sens d’interpellation profonde. Dieu veut que Son peuple n’oublie jamais qu’Il est leur Seul Dieu et qu’Il est un Dieu jaloux. Et Israël doit l’aimer sans réserve. Les commandements du Seigneur ne sont pas à négocier. C’est pourquoi nous pouvons voir à travers la Bible que tous les châtiments infligés à Israël sont la conséquence de leur désobéissance à Dieu. Le Seigneur Jésus nous dit clairement que si nous L’aimons véritablement, nous garderons Ses commandements (Jean14 :15) et celui qui ne garde pas Ses commandements n’est pas de Dieu.

Il ne s’agit pas d’aimer du bout des lèvres mais d’aimer de « tout notre cœur, de toute notre âme et toute notre pensée ». C’est un abandon total à Dieu, notre être tout entier et sans réserve. Aimer Dieu nous pousse à abandonner complétement les idoles et Le servir Lui Seul. Il n’y a pas d’amour sans soumission et sans service.

Par ailleurs quand nous aimons une personne profondément, l’on ne peut rester une journée sans que nos pensées ne soient orientées vers elle, ou sans l’entendre. Et Dieu veut faire partie de notre quotidien; et non d’être relégué au second plan. Celui qui n’aime pas Dieu en premier, tombe facilement dans l’idolâtrie, et l’obéissance à Sa Parole sera secondaire. Il aimera davantage le travail, la famille, les biens matériels, que Dieu. Une fois que ces choses occuperont la première place dans la vie du chrétien, il n’y aura aucune place pour Dieu. Malheureusement, il y a aujourd’hui beaucoup de petites choses qui nous volent notre intimité avec Dieu. Aimer Dieu nous pousse à ménager du temps pour L’écouter, Lui parler mais aussi Le Servir avec zèle et dévouement.

Aimer son prochain comme soi-même.

Matthieu 22 : 39 (LSG) « Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Le Seigneur Jésus nous dit que le second commandement est semblable au premier. Parce qu’ils ont en commun un aspect important: l’amour. Il ne s’agit pas d’aimer notre prochain uniquement en partie ou encore quand il nous plait de le faire, mais de l’aimer comme nous-mêmes. Il est souvent difficile d’y arriver. Car le plus souvent l’homme est égoïste mais l’amour de Dieu pour les hommes L’a poussé à donner Son Fils unique pour eux afin d’être rachetés pour pouvoir aimer en retour. L’homme ne peut véritablement aimer son prochain sans Dieu. Nous ne pouvons pas être en paix avec les autres tant que nous ne sommes pas en paix avec Dieu. L’amour de Dieu dans notre cœur nous pousse à aimer notre prochain car si nous aimons Dieu, Il nous donne d’aimer les autres. Il est par contre insensé que nous disions aimer Dieu sans aimer notre prochain. Car la Bible dit: « Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas » 1 Jean 4 :20 (LSG)

Cet amour pour les autres ne se limite pas aux chrétiens seulement avec qui nous adorons le même Dieu ou à nos amis mais à toutes les personnes que Dieu a créées. C’est un devoir, un commandement (Luc 6 :32-35). Cela demande un sacrifice énorme et peut même nous pousser à nous priver d’une bonne chose (sommeil, bien, argent, temps…) pour que la personne soit dans une bonne condition comme nous. Car l’amour se démontre et nous pousse à se réjouir ensemble quand l’autre est dans la joie et à pleurer quand il est dans la douleur. L’amour du prochain nous prédispose à aider, apporter secours sans contrainte, sans fardeau.

La vie chrétienne se résume à aimer, marcher dans l’amour car si nous faisons tout sans amour, cela ne sert à rien. N’acceptons jamais d’accomplir une chose sans amour. 1 Corinthiens 13 : 3 (PVV) « Quand je me dépouillerais de tous mes biens pour la nourriture des affamés, quand je distribuerais en aumônes tout ce que je possède, quand même je me ferais brûler pour mes convictions, si je n’ai pas d’amour, cela ne me sert de rien. »

Dieu ne nous demandera jamais de faire une chose dans la Bible qu’on ne parviendra pas à accomplir. S’il nous le recommande, c’est parce qu’Il nous a donné la capacité pour l’accomplir. Cette capacité d’aimer notre prochain en tout temps comme nous même, nous est donnée par le Saint-Esprit.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close