Search

Pourquoi doit-on toujours se rappeler la naissance de Jésus ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Esaïe 9 : 5 (LSG) « Car un enfant nous est né, un Fils nous est donné, et la domination reposera sur Son épaule ; on L’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Il n’était pas encore venu lorsque le prophète Esaïe L’annonçait. Mais déjà, la création entière trépignait d’impatience, les fils et les filles d’Israël ne savaient plus où se mettre et sautaient déjà de joie à l’idée de Son avènement prochain.

Même s’ils n’ont pas su Le reconnaître lors de Son passage sur terre, la joie dans leur cœur à la connaissance des paroles que prononça l’homme de Dieu était indéniable. Nous pouvons aussi le voir dans la vie des enfants de Dieu que nous sommes aujourd’hui. Et c’est de ce dont il sera question dans cet article ; de l’importance de commémorer la venue du Fils de l’homme, du Messie sur terre, de la primordialité que cela doit revêtir pour chaque enfant de Dieu, encore plus en ces temps de fêtes que nous nous apprêtons à passer.

Pour nous rappeler notre identité.

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Romains 8 : 1-2 (LSG) « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. »

1 Corinthiens 6 :20 (LSG) « Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

1 Pierre 2 : 9 (LSG) « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de Celui qui vous a appelés des ténèbres à Son admirable lumière. »

Nous avons vécu des temps difficiles cette année. Ah oui, 2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs, beaucoup sont partis mais l’Éternel nous a préservés. Nous avons, à de nombreuses reprises, eu l’impression de perdre pied cette année, mais Il nous a restaurés. Il a pris soin de nos cœurs, Il y a soufflé. Il a accordé de l’avancement dans nos entreprises, du succès malgré tout ; Il a été notre assurance et notre force à tous, notre Consolateur.

Il faut que nous nous souvenions de ceci : Il n’a pas dit que ce sera facile, mais Il nous a promis Sa présence. Il n’a pas dit qu’il n’y aura pas de combats, mais Il nous a déjà assuré de la victoire. Alors, il est important qu’en cette fin d’année, nous puissions nous souvenir qu’un jour Bethléem a été éclairée d’une grande lumière, que nous avons été rachetés à un grand prix, qu’il n’y a plus aucune condamnation pour nous. Il est temps de nous rappeler à qui nous appartenons et de quelle race nous sommes, quelle est notre identité, d’où nous venons et où nous allons, de l’amour de Dieu pour chacun d’entre nous qui s’est manifesté à travers la venue du Sauveur sur la terre.

Pour nous fortifier et continuer le bon combat.

Colossiens 1 : 27 (LSG) « Dieu a voulu faire connaitre quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire. »

Éphésiens 6 : 10-11 (LSG) « Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par Sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. »

2 Timothée 4 : 7-8 (LSG) « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé Son avènement. »

Cela nous permet aussi d’être fortifiés en Lui, en Sa Parole et de ne pas perdre espoir. Il nous a fait une promesse en nous disant qu’Il reviendra. Et comme nous le savons, ce moment s’approche à grands pas. Voilà pourquoi, nous devons nous souvenir de Sa naissance, mais également de Sa résurrection en ces temps de fête, pour nous rappeler que nous sommes dans ce monde, mais que nous n’appartenons pas à ce dernier, que certaines choses doivent arriver d’ici à ce que Son avènement survienne, mais qu’en attendant ; cela ne doit pas nous détourner de la tâche qu’Il nous a confiée en partant. Ainsi, nous nous réjouirons dans nos afflictions avec la pleine connaissance que quelque chose de meilleur nous attend à la maison, là-bas dans les cieux, dans la présence de Dieu.

Comme les vierges sages, veillons à ce que notre huile ne manque pas et demeurons prêts par l’Esprit ; redoublons d’efforts par Sa grâce. Le diable continuera d’attaquer mais continuons de suivre les instructions de l’Éternel. Parlons en langues, téléchargeons la Parole de Dieu, ne cessons pas d’aller en profondeur dans notre relation avec Dieu, c’est ce qui doit découler de cette commémoration de la naissance de Jésus.

Je prie pour que tu sois revivifié(e) et revigoré(e) de courage en cette fin d’année mon ami(e) du bout du monde. Certes, le juste tombe mais Dieu le relève toujours. En ces temps de réjouissances, bonne semaine à toi !

Esaïe 9 : 5 (LSG) « Car un enfant nous est né, un Fils nous est donné, et la domination reposera sur Son épaule ; on L’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Il n’était pas encore venu lorsque le prophète Esaïe L’annonçait. Mais déjà, la création entière trépignait d’impatience, les fils et les filles d’Israël ne savaient plus où se mettre et sautaient déjà de joie à l’idée de Son avènement prochain.

Même s’ils n’ont pas su Le reconnaître lors de Son passage sur terre, la joie dans leur cœur à la connaissance des paroles que prononça l’homme de Dieu était indéniable. Nous pouvons aussi le voir dans la vie des enfants de Dieu que nous sommes aujourd’hui. Et c’est de ce dont il sera question dans cet article ; de l’importance de commémorer la venue du Fils de l’homme, du Messie sur terre, de la primordialité que cela doit revêtir pour chaque enfant de Dieu, encore plus en ces temps de fêtes que nous nous apprêtons à passer.

Pour nous rappeler notre identité.

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Romains 8 : 1-2 (LSG) « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. »

1 Corinthiens 6 :20 (LSG) « Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

1 Pierre 2 : 9 (LSG) « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de Celui qui vous a appelés des ténèbres à Son admirable lumière. »

Nous avons vécu des temps difficiles cette année. Ah oui, 2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs, beaucoup sont partis mais l’Éternel nous a préservés. Nous avons, à de nombreuses reprises, eu l’impression de perdre pied cette année, mais Il nous a restaurés. Il a pris soin de nos cœurs, Il y a soufflé. Il a accordé de l’avancement dans nos entreprises, du succès malgré tout ; Il a été notre assurance et notre force à tous, notre Consolateur.

Il faut que nous nous souvenions de ceci : Il n’a pas dit que ce sera facile, mais Il nous a promis Sa présence. Il n’a pas dit qu’il n’y aura pas de combats, mais Il nous a déjà assuré de la victoire. Alors, il est important qu’en cette fin d’année, nous puissions nous souvenir qu’un jour Bethléem a été éclairée d’une grande lumière, que nous avons été rachetés à un grand prix, qu’il n’y a plus aucune condamnation pour nous. Il est temps de nous rappeler à qui nous appartenons et de quelle race nous sommes, quelle est notre identité, d’où nous venons et où nous allons, de l’amour de Dieu pour chacun d’entre nous qui s’est manifesté à travers la venue du Sauveur sur la terre.

Pour nous fortifier et continuer le bon combat.

Colossiens 1 : 27 (LSG) « Dieu a voulu faire connaitre quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire. »

Éphésiens 6 : 10-11 (LSG) « Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par Sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. »

2 Timothée 4 : 7-8 (LSG) « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé Son avènement. »

Cela nous permet aussi d’être fortifiés en Lui, en Sa Parole et de ne pas perdre espoir. Il nous a fait une promesse en nous disant qu’Il reviendra. Et comme nous le savons, ce moment s’approche à grands pas. Voilà pourquoi, nous devons nous souvenir de Sa naissance, mais également de Sa résurrection en ces temps de fête, pour nous rappeler que nous sommes dans ce monde, mais que nous n’appartenons pas à ce dernier, que certaines choses doivent arriver d’ici à ce que Son avènement survienne, mais qu’en attendant ; cela ne doit pas nous détourner de la tâche qu’Il nous a confiée en partant. Ainsi, nous nous réjouirons dans nos afflictions avec la pleine connaissance que quelque chose de meilleur nous attend à la maison, là-bas dans les cieux, dans la présence de Dieu.

Comme les vierges sages, veillons à ce que notre huile ne manque pas et demeurons prêts par l’Esprit ; redoublons d’efforts par Sa grâce. Le diable continuera d’attaquer mais continuons de suivre les instructions de l’Éternel. Parlons en langues, téléchargeons la Parole de Dieu, ne cessons pas d’aller en profondeur dans notre relation avec Dieu, c’est ce qui doit découler de cette commémoration de la naissance de Jésus.

Je prie pour que tu sois revivifié(e) et revigoré(e) de courage en cette fin d’année mon ami(e) du bout du monde. Certes, le juste tombe mais Dieu le relève toujours. En ces temps de réjouissances, bonne semaine à toi !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close