Search

Quel est le sens prophétique de la naissance de Jésus dans une étable ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

À l’entame de cet article, je dois vous avouer que je trimais: comment aborder le sujet ? Et j’assistais à un séminaire durant lequel, sans m’en rendre compte, l’Esprit téléchargea les informations nécessaires dont nous aurons besoin tout du long de ces écrits. Du coup sans plus tarder, nous allons nous plonger au cœur de l’action, car avec Dieu tout a une signification, une portée au-delà de tout ce que nous pouvons penser ou imaginer.

Pourquoi rejeton de David ?

1 Samuel 16 : 1, 12-13 (LSG) « L’Éternel dit à Samuel: Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül? Je l’ai rejeté, afin qu’il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d’huile, et va; Je t’enverrai chez Isaï, Bethléhémite, car J’ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi. (…) Isaï l’envoya chercher. Or il était blond, avec de beaux yeux et une belle figure. L’Éternel dit à Samuel: Lève-toi, oins-le, car c’est lui! Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s’en alla à Rama.»

Apocalypse 22 : 16 (LSG) « Moi, Jésus, J’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. »

Lorsque l’on se rend dans le dictionnaire et que l’on recherche le sens familier du mot rejeton, on découvre qu’ironiquement parlant, ce mot désigne enfant, mais d’une façon un peu péjorative, comme si cet enfant en question, n’était pas considéré. Et c’était un peu le cas de David, dernier enfant de son père, méprisé par ses frères et sa famille, car il était issu d’une relation hors mariage. Un peu mal aimé, toujours en train de paître les brebis, loin de tous, tellement peu considéré que son père ne se préoccupait guère d’aller le faire chercher à l’arrivée du prophète, qui était en passant, une grande occasion. Non, il présenta ceux qui, pour lui, constituaient ses fils, omettant sciemment l’existence du petit David ; juste pour que nous comprenions le degré de la situation.

Bel homme, pas vraiment l’allure d’un guerrier. Mais en lui, en ce petit rejeton, que l’on considérait comme moins que rien, Dieu vit l’homme selon Son cœur. Le plus petit de la portée, pourtant premier en tout et pour tout, depuis le ciel, roi et souverain sacrificateur. Et cela fut voulu pour annoncer d’une certaine manière comment Dieu allait faire les choses avec Jésus. Car depuis la venue de Jésus sur terre jusqu’à Sa mort à la croix, nous pouvons trouver un certain message davidique et très prophétique. Mais continuons, ce n’est pas fini.

De Bethlehem à Galilée!

Matthieu 4 : 15-16 (LSG) « Le peuple de Zabulon et de Nephtali, de la contrée voisine de la mer, du pays au-delà du Jourdain, et de la Galilée des Gentils, ce peuple, assis dans les ténèbres, A vu une grande lumière; et sur ceux qui étaient assis dans la région et l’ombre de la mort La lumière s’est levée. »

Jean 1 : 46 (LSG) « Nathanaël lui dit: Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? Philippe lui répondit: Viens, et vois. »

Luc 2 : 4 (LSG) « Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethlehem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David. »

Luc 2 : 6-7 (LSG)  « Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. »

Jésus est né à Bethlehem dans la ville de David, au sein même d’une étable pour s’identifier à ce dernier (David) et aussi pour signifier le fait que comme David, Jésus était un rejeton dans une étable où seuls les animaux demeuraient; pour symboliser les origines modestes de ce dernier.

Il accentua encore ceci plus tard. Il a grandi et vécu à Nazareth en Galilée, une ville que personne ne considérait, une ville méprisée car abritant à la fois juifs et païens, une ville qui selon plusieurs, ne pouvait rien produire de bon, une ville basse classe. Pourtant, de ce que l’on considérait comme de la boue est sortie la lumière du monde, l’agneau qui a racheté le péché du monde. D’une si modeste étable est sorti un Roi, un Souverain Sacrificateur selon l’ordre de Melchisédech, rejeton de David mais pourtant Premier né de toute la création en tout et pour tout, et qui a été souverainement élevé à la droite du Père.

Sur ce, j’espère très sincèrement que cet article aura su te venir en aide en ces temps de célébration des fêtes. Profite de ta famille, profite de tes amis, ne reste pas seul(e), réjouis-toi dans le Seigneur au sein de ton assemblée en communion fraternelle. Certes, Jésus n’est pas né un 24 ou 25 Décembre, mais c’est une occasion pour nous de célébrer davantage Son précieux Nom, de Le proclamer encore plus, de reconnaître Ses hauts faits, de L’honorer et de L’exalter. Alors, saisissons-la, car toutes les occasions sont bonnes pour louer Dieu. Amen.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close