Search

Servir Dieu et être en communion avec Dieu.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Servir Dieu est un privilège accordé à tous les rachetés afin d’annoncer le salut à toute la création et contribuer ainsi à imposer Son règne sur cette terre. Accomplir cette mission et œuvrer efficacement dans le ministère auquel le Seigneur t’appelle passe nécessairement par ta communion avec Dieu. Qu’est-ce que cela implique et en quoi ta relation avec Dieu peut-elle impacter l’exercice de ton ministère ? Découvre-le dans cet article.

Dieu t’a appelé avant tout pour t’avoir avec Lui.

Marc 3 :13-15 (LSG) : « Il monta ensuite sur la montagne ; Il appela ceux qu’Il voulut, et ils vinrent auprès de Lui. Il en établit douze, pour les avoir avec Lui, et pour les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les démons. »

Le premier niveau de service que nous rendons à Dieu est le culte personnel que nous Lui vouons. Cela passe par notre vie de consécration et d’intimité avec le Saint-Esprit. En vérité, Dieu cherche avant tout des adorateurs, des personnes dont le cœur est disposé à obéir à Ses commandements et instructions. Ce n’est donc pas en vain que notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a passé 40 jours et 40 nuits dans le désert avant de débuter Son ministère, ce n’est pas non plus une erreur qu’Il ait choisi des disciples pour les avoir d’abord avec Lui.

Sais-tu que le gage de la réussite d’un ministère ainsi que le succès dans l’accomplissement de la mission que le Seigneur te confie sont fortement liés à ta relation personnelle avec Dieu ? D’ailleurs, la Bible enseigne dans Marc 1 :35 (LSG) : « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, Il (Jésus) se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où Il pria. » Si ton Maître l’a fait, pourquoi pas toi ? Ou crois-tu que l’exercice du ministère est prioritaire à ta communion avec Dieu ? Sache que Dieu t’a appelé pour avoir une intimité avec Lui, c’est ainsi que tu seras un bon et fidèle serviteur pour témoigner de Sa grandeur dans ce monde où Il t’a établi.

L’histoire du serviteur de Dieu déconnecté de sa source.

Je vous fais part ici de cette histoire édifiante sur le défaut de communion dans le service à Dieu. Il s’agit de l’histoire d’un serviteur de Dieu dévoué pour le service et zélé pour l’œuvre de Dieu. Cet homme de Dieu était irréprochable dans l’accomplissement de sa mission et était un puissant instrument entre les mains du Seigneur pour renverser les œuvres du monde des ténèbres, et arracher plusieurs âmes du pouvoir de la mort et de l’enfer. Ses actions ont apporté un grand bouleversement dans le camp de l’ennemi au point d’attirer la colère des puissances occultes qui voulaient en finir avec lui.

Ils ont donc organiser une rencontre durant laquelle ils décidèrent du sort du serviteur de Dieu. Toutes les propositions étaient de l’attaquer directement par une maladie, un accident ou un envoûtement et en finir ainsi avec sa vie. Toutefois, une voix s’éleva dans l’assemblée pour dissuader tout le monde par cette proposition : « Cet homme est sous la protection divine. Nous ne pouvons donc nous en prendre à lui directement au risque d’échouer et d’en payer les conséquences. Mettons donc tout en œuvre pour le déconnecter de sa source, il sera ainsi vulnérable et nous pourrons l’attaquer. » « Comment parviendrons-nous ? » rétorqua une autre voix. « Eh bien », reprit la première voix, « nous enverrons vers lui beaucoup de cas à gérer : des sollicitations de prières, de délivrance, de prédication et d’évangélisation, des malades, des personnes déprimées et oppressées. Ainsi il n’aura pas assez de temps de développer sa communion avec Dieu. Il sera vulnérable et nous pourrons aisément l’attaquer. »

Cette proposition qui semblait la plus « sage » fut acceptée et adoptée par les puissances ténébreuses présentes. Quelques temps après, l’homme de Dieu fut sollicité partout à travers le pays pour accompagner spirituellement des personnes, diriger des séances de prières et de délivrance, intervenir en tant que prédicateur à plusieurs croisades d’évangélisation, rencontres de prières et cultes. Finalement, il rentrait chez lui à la maison extrêmement épuisé. Sa vie de prière baissa en intensité, sa communion avec Dieu en fut affectée. Il devient malheureusement vulnérable et perdit petit à petit la foi tuant ainsi son ministère.

Cette histoire nous révèle combien de fois la communion avec Dieu prime sur l’exercice du ministère. Cette communion nous permet d’être continuellement connecté au Maître de la moisson. Elle développe en nous cette dépendance au Saint-Esprit et nous rend sensibles à Sa voix pour recevoir instructions et orientations de Sa part. Plusieurs serviteurs et servantes de Dieu échouent dans leur mission parce qu’ils sont plus préoccupés par la mission que par l’obéissance aux recommandations du Mandataire. Qu’il n’en soit pas ainsi pour toi serviteur/servante de Dieu.

Sans communion avec Dieu, la mission devient impossible.

Jean 8 :29 (PDV) : « Celui qui M’a envoyé est avec Moi. Il ne m’a pas laissé seul parce que Je fais toujours ce qui Lui plaît. »

Ce verset nous révèle la communion, voire la complicité que Jésus avait avec Son Père. Et le résultat nous le voyons par le ministère qu’Il a accompli sur terre. En effet, un ouvrier qui travaille sans aucune instruction de la part de son maître se couvre soit de ridicule, soit passe outre sa vocation. Il en est de même pour tout serviteur de Dieu qui n’entre pas en intimité avec Lui par le Saint-Esprit.

Notre capacité à exercer le ministère et à œuvrer pour manifester le règne de Dieu sur terre nous vient du Seigneur. C’est pourquoi, sans Sa force, Son autorité et Ses orientations il te sera impossible de remplir bien ton ministère. C’est ainsi que notre Seigneur Jésus-Christ nous rappelle que nous ne pouvons rien accomplir sans Lui :

Jean 15 : 4-5 (LSG) : « Demeurez en Moi, et Je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en Moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en Moi et en qui Je demeure porte beaucoup de fruit, car sans Moi vous ne pouvez rien faire. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

  1. Amen. Aucun homme n’est plus grand que sa relation personnelle avec Dieu. Soyons éternellement connectés à notre source.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close
Fermer
S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
RESTEZ CONNECTÉS!
Recevez dans votre boîte email l'exhortation du jour, la prière du matin ainsi que les nouveaux articles publiés.