Search

2 moyens particuliers par lesquels Dieu nous parle

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dieu a toujours aimé s’adresser à l’homme, à vrai dire Il le fait tout le temps de plusieurs manières différentes : à travers Son Esprit en nous, par Sa Parole, dans nos pensées, à travers des visions, des songes, des personnes, par des prédications, par des oracles, etc. Nous allons examiner ensemble à travers cet article deux façons particulières que Papa utilise pour nous parler.

L’amour

1 Jean 4 : 19 (LSG) « Pour nous, nous L’aimons, car Il nous a aimés le premier »

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle »

N’est-il pas dit que le langage le plus universel et propre à chaque être humain vivant sur cette terre est celui de l’amour ? Des poètes, d’illustres écrivains, des chercheurs, des philosophes, des religieux et récemment des scientifiques s’évertuent à en percer les mystères. C’est ainsi que pour beaucoup, ce que chaque homme nomme l’amour n’est qu’une résultante de connections et d’interactions dans le cerveau. Pour d’autres il s’agit juste d’expression de désirs inavoués du moi, de désirs propres à l’homme naturel, et pour un dernier groupe il est juste question d’une euphorie, une passion.

Des siècles sont passés et les hommes tentent toujours d’en connaître les tenants et les aboutissants, sans jamais se rendre compte en fait que l’amour est le langage de prédilection par lequel Dieu s’est toujours adressé à l’homme. C’est par ce langage que Dieu a créé le ciel et la terre, le langage le plus utilisé dans la cité céleste, le langage par lequel Il a créé l’homme à Son image. Les hommes ont tenté de définir ce qu’ils ont nommé sentiment, mais qui est pourtant plus spirituel qu’on ne le pense.

L’amour de Dieu a un nom, Il se nomme Jésus-Christ ! Et Dieu ne fait pas ressentir ou n’utilise pas l’amour pour communiquer ; Il est l’Amour ; Il est le Dieu qui aime.

Le silence

1 Rois 19 : 11-12 (LSG) « (…) Et après le vent, ce fut un tremblement de terre : l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre. Et après le tremblement de terre, un feu : l’Éternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger».

Dans le silence de Dieu, parfois quand Dieu ne nous parle pas ou que tout est calme, nous sommes si frustrés et nous nous remettons perpétuellement en question, sans jamais nous demander si le fait qu’Il ne dise rien n’était pas aussi une manière pour Lui de communiquer. 

C’est dans la nuit, dans le calme et le silence que Samuel a entendu une voix s’adresser à Lui alors qu’il n’était encore qu’un petit enfant. Nous pouvons aussi parler des évènements qui se déroulèrent à Horeb avec Elie ; ce n’était ni dans le vent, ni dans les tremblements et encore moins dans le feu qu’il entendit Dieu, mais bien quand tout était calme et silencieux qu’il put percevoir le murmure doux et léger.

La prière est une conversation, un dialogue qui implique deux parties, sauf que nous sommes tellement centrés sur nous-mêmes que nous ne donnons pas le temps à Dieu pour qu’Il nous dise ce qu’Il désire. Nous ne prenons même pas la peine de nous taire pour Le laisser placer un mot.  

Nous pensons souvent à tort que l’Éternel s’approchera de nous de façon spectaculaire, alors qu’en fait, si nous l’avons bien compris, Dieu se réjouit d’utiliser les choses simples et celles considérées comme faibles.

Prière : 

Ce matin, nous pouvons constater et témoigner à quel point Tu peux être merveilleux, Éternel. Ton amour, Ton souffle de vie de chaque matin, les fous rires que nous pouvons avoir et même au milieu des pleurs, oui Papa, Tu nous parles en toutes circonstances. Par Ton silence et Ton amour qui nous sont tellement précieux, Tu te révèles à nous. Merci Dieu Puissant, Dieu Grand.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close