Search

Chrétien parle de ton Dieu autour de toi !

À l’heure actuelle, il arrive que bon nombre de chrétiens, après avoir reçu Jésus-Christ dans leur vie comme leur Maitre et Sauveur, aient tendance à rester les bras croisés au sein de l’Église, tels des spectateurs. À leurs yeux et pour paraphraser un prédicateur, « L’Église est comme un stade où il y a des joueurs s’efforçant de gagner la partie qu’ils discutent, des entraîneurs chargés de diriger les équipes et des spectateurs qui ne font qu’applaudir de loin, soit pour encourager soit pour féliciter ; rien de plus ». Évidemment, ils sont de plus en plus nombreux à se constituer en spectateurs et à observer tout ce qui s’y fais de loin.

Mais non! Il ne devrait pas en être ainsi de L’Église. Cette dernière est plutôt un champ. Elle ne se constitue pas de spectateurs qui ne sont là que pour applaudir. Dans ce champ qu’est l’Eglise, tout le monde doit travailler. Tout un chacun doit se mettre au travail pour faire avancer le Royaume de Dieu, pour faire connaître à toutes les nations, à toutes les races, bref à toute la création, l’existence de notre Dieu et Son amour pour l’humanité. Et ce travail, ne nécessite pas forcément qu’on ait à quitter sa maison, son pays pour le faire ; c’est autour de soi qu’on doit déjà le commencer. Le missionnaire est appelé à parler de son Dieu d’abord au sein de sa famille, avec ses ami(e)s, ses camarades de classe, ses collègues de travail, etc.

Mais que requiert ce travail ?

Parler de Dieu nécessite de l’action. Lisons-le dans Jacques 1 :22-24 : Ne soyez pas seulement des auditeurs de la parole ; passez à l’action, ou bien vous êtes dans l’illusion. Un auditeur de la parole qui ne passe pas à l’action est comme cet homme qui observait son visage dans un miroir ; il se regardait, mais sitôt parti il ne savait plus comment il était.

Il est donc un fait que les actions parlent plus fort que les paroles. Notre monde d’ailleurs se passe des grands-parleurs ; il se fie beaucoup plus aux témoins. C’est par le témoignage de sa vie que le disciple du Christ prouvera mieux que le Dieu qu’il sert, le Maître qu’il suit est le Dieu fidèle, merveilleux. Il donne la paix, lent à la colère et riche en miséricorde (Nombre 14 :18). On ne conçoit pas un chrétien qui ne soit pas un gagneur d’âmes, un chrétien qui  comme les épines dont parle l’Evangile (Luc 8,14)  étouffe la Parole de Dieu.

De plus, l’arme avérée la plus efficace est l’humilité. La Parole de Dieu ne constitue pas la chasse-gardée de personne ; personne par conséquent ne doit s’enorgueillir. L’Apôtre Paul l’a tellement compris qu’il l’a confessé en 1 Corinthiens 9 :16-18 : Si j’annonce l’Évangile, je ne peux pas m’en vanter : je le fais par contrainte, et malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile. Si je le faisais librement, j’aurais une récompense, mais on m’a donné cette charge malgré moi. Alors, comment mériter une récompense ? Je donnerai l’Évangile gratuitement, sans faire usage des droits que me donne l’Évangile.

Cher(e)s ami(e)s, je suis passée ici pour vous dire qu’aujourd’hui encore, le Seigneur nous appelle. Hommes et femmes, petits et grands, jeunes et vieux à marcher avec Lui pour ensuite nous envoyer encore une fois en toute ville et en tout lieu où il devrait aller Lui-même (Luc 10 :1).

Dans l’ordre actuel des choses dont découlent de nouvelles conditions pour l’humanité, nous devons tous prendre conscience de combien, pour y parvenir, la collaboration de tous est nécessaire. Les hommes ont toujours besoin de Dieu. Il ne manque pas d’appeler, à tous les âges de la vie, à prendre part à Sa mission, à servir l’Église et à promouvoir la vie, surtout en ce temps de la mondialisation où la science et la technique paraissent prendre le dessus ; un temps exigeant où la voix du Seigneur semble être étouffée par d’autres voix et où l’invitation à Le suivre par le don de sa vie apparaît souvent difficile. Dieu a besoin de nous pour la propagation de cette grande vérité que tout être humain doit savoir : Le Seigneur a pris chair et a dressé Sa Tente parmi nous (Jean 1,14). Il était mort à cause de nos péchés, est ressuscité (Luc 24,34…) Il est monté aux cieux (Actes 1,9) et, siégeant à la droite de Dieu, est à jamais vivant (Hébreu 8,1). Il reviendra dans Sa gloire pour le jugement dernier (Matthieu 25,31…).

J’encourage donc chacun de vous à parler de Dieu en commençant déjà par vos proches. Sel de la terre et lumière du monde (cf. Mt 5,13-14), nous devons faire de notre mieux pour « pêcher des hommes », gagner des âmes pour le Christ.

Unissons-nous plus intimement à Lui, prenons à cœur Ses intérêts comme notre propre affaire (Philippiens 2 :5). Associons-nous à Sa mission de Sauveur ; ainsi de façon plus pressante, toute créature sera sauvée et rénovée. L’univers entier sera restauré dans le Christ et, en Lui toutes les brebis ne feront plus qu’un seul troupeau avec un seul Berger (Jean 10 :16).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close