Search

Comment parvenir à l’équilibre entre vie de foi et vie professionnelle ?

Spread the love

Quelle question difficile ! Tout d’abord, commençons par la base. Il est important de savoir qui l’on est en Christ premièrement ; cela permet par la suite de définir la place de notre vie de foi dans notre quotidien. Deuxièmement, cela nous permet également de trouver un métier qui puisse s’adapter à nos critères de vie spirituelle. Si ce n’est pas le cas, l’équilibre est plus difficile à trouver, mais pas impossible. Car, lorsque l’on marche avec Dieu, on peut de partout agir pour Son royaume. Alors comment parvenir à l’équilibre entre vie de foi et vie professionnelle ?

Une vie de foi c’est quoi ?

C’est vivre sa foi et ses croyances dans son quotidien comme on le souhaite. C’est utiliser son libre arbitre pour pouvoir pratiquer sa foi sans contrainte et sans jugement. C’est aussi pouvoir y consacrer le temps que l’on veut. Il est important de nous souvenir qu’une vie de foi est avant tout l’expression d’une relation spirituelle intime avec Dieu. Notre foi commence dans notre cœur avant de s’exprimer dans nos actes.

Selon nos croyances, nous pouvons avoir des valeurs et des mœurs que nous voulons respecter et cela peut demander des sacrifices dans notre quotidien, notamment dans notre vie professionnelle. C’est là que l’équilibre entre les deux peut être difficile à trouver, si la vie professionnelle n’est pas en accord avec nos croyances.

Associer vie de foi et vie professionnelle

Certains métiers sont plus exigeants que d’autres : travail de nuit, profession exerçant même les week-ends et jours fériés, horaire en 12 heures ou garde de 24 heures, etc … C’est le cas par exemple des médecins, militaires, etc. Nombreux sont les facteurs qui peuvent rendre difficile la pratique de sa vie de foi comme on le souhaiterait.

Se rendre sur les lieux de culte par exemple peut vite devenir compliqué pour différentes causes : manque de disponibilité mais aussi fatigue due à un rythme de travail très soutenu. Pratiquer un jeûne dans des conditions optimales peut être difficile également …

Cependant, la technologie d’aujourd’hui nous permet de pallier à ces difficultés du quotidien dans la pratique de notre vie de foi. Nous pouvons avoir accès à énormément de ressources et de possibilités tout en étant chez nous ; d’ailleurs la crise sanitaire et la période de confinement nous l’ont bien démontré.

Donc suivre les cultes, communiquer avec ses frères et sœurs de son église, suivre les enseignements, etc., tout cela reste possible lorsque nos activités professionnelles ne nous libèrent pas assez de temps pour nous déplacer. De plus, nous avons accès constamment à la première et la plus importante des relations dans notre vie de foi : notre communication en débit illimité avec notre Papa. Mais il ne faut tout de même pas oublier que la communion fraternelle est essentielle et importante. Et tant que nous le pouvons, nous ne devons pas nous en priver.

Outre l’aspect de la présence extérieure dans les lieux de cultes qui peut être limitée par les conditions de travail, il y a également la notion de vie de foi en entreprise qui peut poser problème. En effet, certaines réglementations internes, mais également certaines lois demandent de limiter l’expression de ses convictions personnelles, spirituelles et religieuses au sein des entreprises ou lieux de travail. Quoi qu’il en soit, cela peut être respecté à partir du moment où cela ne nous demande pas d’aller à l’encontre de nos croyances et de nos valeurs spirituelles.

Se laisser guider par le Seigneur

Il n’y a pas de réponse toute faite. Le but n’est pas de nous forcer à devoir choisir entre les deux. Nous devons d’abord être au clair avec nos priorités pour savoir comment gérer la situation. Y en a-t-il un qui ait la priorité sur l’autre ? Essayer de répondre à cette question peut nous aider dans nos choix pour savoir comment gérer des situations professionnelles qui ne nous permettent pas d’exercer notre vie de foi comme nous le souhaiterions. Et bien évidemment, remettons toujours tout en prière afin d’être guidés et accompagnés au mieux par notre Père.

Colossiens 3 :17 (LSG) « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par Lui des actions de grâces à Dieu le Père. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close