Search

D’où provient la maladie ?

Quand vous tombez malade, n’ayez pas le réflexe d’attribuer cela automatiquement à une possession diabolique. La maladie peut provenir de différentes raisons. Il faut bien discerner chaque cas pour ne pas adopter de faux raisonnements entrainant une mauvaise réputation de maniaque de religion.

La maladie peut être issue d’une grande fatigue

Personne n’est à l’abri d’un coup de fatigue passagère, suite à une activité hors-programme comme l’organisation d’un évènement familial (mariage, funérailles, etc.), ou après avoir été au chevet d’un prochain qui est malade à l’hôpital ou à la maison, ou parce que l’on s’occupe en permanence d’un enfant en bas âge ou d’un vieillard. Dans ce cas, quand on tombe malade à notre tour. Et quand l’on ressent notoirement qu’il s’agit d’une manifestation de manque de sommeil ou d’extrême fatigue, il ne faut surtout pas se culpabiliser. Il faut prier seulement pour que le Seigneur nous donne la force de recouvrer la santé assez vite.

La maladie peut être un petit passage commun, suite au changement de saison

Une variation de saison entraine différentes sortes d’épidémies plus ou moins graves comme le rhume ou la grippe, surtout dans les pays tropicaux. Nous pouvons mettre en pratique toutes mesures de prévention possibles. Mais des fois, nous pouvons quand même être atteints malgré la précaution. Pour quelqu’un qui a la foi, il peut supporter aisément ce petit passage grâce à la prière. Le Seigneur lui octroie la force de le surmonter.

La maladie peut provenir d’un mode de vie malsain

Tous ceux qui se laissent aller fréquemment à des excès finissent un jour pas en subir les conséquences. Quand on parle d’excès, nous avons tendance à penser aux excès de table ou à la beuverie uniquement. Mais l’excès peut également se rencontrer dans la pratique du sport, dans l’utilisation des différents produits cosmétiques et de médicaments, dans l’utilisation des matériels informatiques ou électriques, suite à l’exposition prolongée aux produits chimiques, etc.

Les maladies peuvent aussi provenir d’une mauvaise conduite comme l’adultère, l’orgie, les attitudes de cœur nuisibles comme le manque de pardon, l’état rancunier, l’obsession, l’obstination, un comportement colérique, etc.

Toutes ces formes extérieures de déséquilibre renferment une maladie spirituelle profonde. Il se peut que le malade préfère encore vivre dans cette condition de vie, et donc il ne peut pas espérer de guérison possible. Ou encore, il aspire se défaire de ses mauvaises habitudes mais n’y parvient pas par manque de force. Il a alors besoin d’aide pour être délivré de sa maladie spirituelle d’abord, et viendra ensuite sa guérison physique.

Jacques 5:16 (Louis Second) « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente des justes a une grande efficacité ».

La maladie peut être une interpellation de Dieu

Parfois, Dieu permet à Satan de nous atteindre par le biais des maladies, mais cela fait partie de Son Plan pour nous interpeller. Ceci concerne les servants de Dieu comme Job et l’Apôtre Paul entre autres. Dieu a permis à Satan d’envoyer des maladies dans leur chair pour que ses servants prêtent beaucoup plus d’attention au message de Dieu. Pour Job, l’objectif est de lui faire connaitre la Souveraineté de Dieu. Dieu lui est apparu directement. Ainsi, il a confessé ses manquements, et les maladies lui ont été enlevées. Job 42 (Louis Second).

En ce qui concerne l’Apôtre Paul, Dieu lui a révélé beaucoup d’importantes choses. Et en même temps, Il a permis à un ange de Satan de le frapper pour qu’il ne s’enorgueillisse pas à cause de l’excellence de ces révélations. 2 Corinthiens 12 :7 (Louis Second)

La maladie peut être une possession diabolique

Pour quelqu’un qui est totalement étranger au Royaume de Dieu, et qui n’a pas la foi en Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur, il peut encore être possédé partiellement ou entièrement d’une emprise diabolique. C’est dans ce cas que les prêcheurs ou les responsables spirituelles ont besoin d’effectuer des séances de délivrances. La délivrance doit toujours être accompagnée de la prédication de l’Evangile de libération.

Jacques 5:14-15 (Louis Second) «Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné».

La maladie peut résulter de la vieillesse

Notre corps physique est hélas corruptible. Mais ceux qui ont la foi en notre Sauveur ont reçu la semence d’un corps spirituel incorruptible et éternel. Quand viendra la vieillesse, le fonctionnement des organes régresse graduellement et le corps tout entier perd progressivement sa vigueur. Ce qui permet aux maladies de gagner facilement du terrain. Mais quand la mort approche, les croyants s’en réjouissent parce qu’ils vont bientôt rencontrer leur Maitre. Ceci leur donne la force de persévérer. En même temps, le Seigneur peut toujours nous accorder un allègement important durant ces années fragiles.

Les maladies et la douleur physique sont entrées sur terre à la suite de la désobéissance d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden. La foi peut inverser la situation. L’Esprit de Dieu nous octroie un nouveau souffle de vie qui soulage notre corps au moment des épreuves, parce qu’en Dieu seul se trouve la vraie guérison du corps et de l’âme.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close