Search

Le ministère et la reconnaissance

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le Seigneur a donné Jésus Son fils unique pour le salut de l’humanité toute entière. Sans toutefois exagérer, je peux qualifier ce don comme étant le bien suprême qu’on puisse faire à une personne. Nous sommes appelés en tant qu’enfants de Dieu à faire également du bien aux gens autour de nous, en leur rendant ministère de différentes manières. Christ est notre modèle parfait. C’est pourquoi l’apôtre Paul s’adressant aux Corinthiens les exhortait à l’imiter, lui-même étant imitateur du Seigneur Jésus.

1 Corinthiens 11 : 1 (LSG) « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. »

Mais il peut se poser un problème lorsque nous sommes confrontés au manque de reconnaissance de la part des gens. Que faire dans ce cas ? Continuer, tout comme le Seigneur Jésus.

Le ministère de compassion et de guérison du Seigneur Jésus

Nous voyons dans la Bible le ministère excellent et de puissance du Seigneur Jésus. Aujourd’hui encore cela est possible pour tous ceux qui se rendent disponibles pour Dieu. Citons-en quelques exemples de ces miracles où le Seigneur a fait du bien aux gens, par compassion, sans rien attendre en retour.

  • Jésus a guéri l’aveugle de naissance.

Jean 9 : 6-7 (LSG) « Après avoir dit cela, Il cracha à terre, et fit de la boue avec Sa salive. Puis Il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit : Va, et lave -toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair. »

  • Jésus a guéri Bartimée l’aveugle fils de Timée mendiant au bord de la route.

Marc 10 : 51-52 (LSG) « Jésus, prenant la parole, lui dit : que veux-tu que Je te fasse ? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue. Et Jésus lui dit : va, ta foi t’a sauvé. Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin. »

  • Jésus a nourri plus de cinq mille personnes.

Marc 6 : 41-42 (LSG) « Il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le ciel, Il rendit grâces. Puis, Il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu’ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous. Tous mangèrent et furent rassasiés »

  • Jésus a guéri le paralytique à la piscine de Bethesda.

Jean 5 : 6-9a (LSG) « Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit : veux-tu être guéri ? Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche. Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha. »

  • Jésus a guéri le fou de Gadara.

Luc 8 : 29 (LSG) « Car Jésus commandait à l’esprit impur de sortir de cet homme, dont il s’était emparé depuis longtemps ; on le gardait lié de chaînes et les fers aux pieds, mais il rompait les liens et il était entraîné par le démon dans les déserts. »

Pour ne citer que ces quelques exemples que le maître Jésus a fait, ces miracles sont encore possibles aujourd’hui. Et c’est ce que le Seigneur attend de nous Ses enfants.

Nous serons déçus si nous attendons de la reconnaissance

Il existe deux catégories de personnes rendant ministère à leur prochain. Nous avons la catégorie de ceux qui le font sans rien attendre en retour et l’autre catégorie est celle des gens qui font le bien en attendant quelque chose en retour. Dans la majorité des cas, tous ceux qui attendent recevoir quelque chose en retour du service qu’ils rendent ont toujours été déçus.

L’homme en général et par nature n’est pas toujours reconnaissant. Si nous attendons de recevoir la reconnaissance des gens après avoir posé une bonne action à leur endroit, nous serons très souvent frustrés et déçus. Souvenons-nous de ce qui s’était passé lorsque les dix lépreux ont été guéris ; sur les dix, la Bible dit qu’un seul est retourné sur ses pas pour témoigner sa reconnaissance au Seigneur Jésus. Lorsque nous faisons le ratio, cela nous donne 10% de reconnaissance et 90% d’ingratitude.

Luc 17 : 15-17 (LSG) « L’un d’eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix. Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C’était un Samaritain. Jésus, prenant la parole, dit : Les dix n’ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils ? »

Dieu est notre rémunérateur

En dépit de l’attitude de l’homme, Gandhi a dit ce qui suit : « Je ne vivrai cette vie qu’une seule fois. Alors laissez-moi faire le bien, être bon, aujourd’hui même. Ne me laissez pas remettre à plus tard mon devoir. »

Si le manque de reconnaissance des gens n’a pas pu arrêter le Seigneur Jésus, cela ne devrait pas nous arrêter non plus. Nous devons persévérer dans notre ministère, sachant que Celui qui nous a envoyés et qui est notre rémunérateur, c’est le Seigneur et Lui seul !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close