Search

Le sexe oral avant le mariage, c’est possible ?

L’un des problèmes majeurs rencontrés dans nos cultures avec le modernisme, est la réticence des parents à entretenir leurs enfants sur sexualité.Or, notre société se trouve plus que jamais bombardée par le sexe : dans les films, les émissions à la télé, les annonces publicitaires, les chansons à la radio, les romans, les magazines et sur Internet. Le sexe est devenu une préoccupation majeure pour beaucoup de gens. Certains vont même jusqu’à se définir par leur orientation sexuelle.

En écoutant les points de vue des jeunes, nous nous rendrons compte que beaucoup sont quand même conscients du fait que Dieu interdit le sexe avant le mariage et pour les filles, que c’est bien de se marier vierge. Alors par manque de continence, d’autres se livrent à certaines pratiques notamment le sexe oral (fellation ou cunnilingus) sous prétexte qu’avant le mariage, ce qui est interdit c’est plus le coït. Donc il n’y a vraiment pas eu de relations sexuelles puisqu’il n’y a pas eu de pénétration. Pourtant, le sexe oral est une relation sexuelle en soi. De plus, certaines pensent qu’en ne faisant pas l’amour avec pénétration, elles courent moins de risque de perdre leur virginité et de tomber enceintes. C’est vrai, cette pratique te fait peut- être entrer dans le mariage vierge, mais impure.

Alors de là nous comprenons que le vrai problème se situe au niveau de notre compréhension du terme « relation sexuelle ». Voyons un peu le point de vue de la bible pour enfin conclure si le sexe oral est possible avant le mariage. 

Ce que la bible dit au sujet des relations buccogénitales

Il est vrai qu’en parcourant la bible, nous ne trouverons pas un endroit où sexe oral est écrit. Mais ce n’est pas parce que cela n’est pas écrit littéralement qu’on ne doit pas prendre le temps d’analyser ce que Dieu n’a pas dit littéralement à travers ce qui est écrit littéralement sur le sexe. Dans  1 Thessaloniciens 4:3 (Segond 21) la bible dit : « Ce que Dieu veut, […] c’est que vous vous absteniez de l’immoralité sexuelle ».

Le terme original rendu par « immoralité sexuelle » désigne toute forme de relations intimes hors mariage. Il englobe le coït, les relations buccogénitales, la sodomie et la masturbation d’un partenaire. Une personne qui pratique l’immoralité sexuelle s’expose à de graves conséquences ; la pire étant d’endommager son amitié avec Dieu (1 Pierre 3:12). Dans 1 Corinthiens 6:18 (Segond 21)la bible dit :« Celui qui se livre à l’immoralité sexuelle pèche contre son propre corps ».

Et sur le plan spirituel, la relation sexuelle ne se limite pas à la pénétration. Jésus la fait commencer même au niveau de la pensée dans Matthieu 5: 28. Les sentiments de regret, de vulnérabilité ou d’avoir été utilisé ne sont pas des sentiments que l’on éprouve uniquement après un coït. Toutes les émotions douloureuses qu’on peut ressentir après un coït mal vécu peuvent aussi être ressenties après n’importe quel type de rapport sexuel mal vécu. Un rapport sexuel est un rapport sexuel. Les relations buccogénitales peuvent avoir des conséquences physiques, spirituelles et même psychologiques.

En fait, la grande majorité des gens pensent que c’est tout à fait normal de le faire. Ils ne peuvent même pas imaginer suivre les principes que Dieu nous donne à l’égard du sexe. Lorsque cela vient au sexe, certains voient Dieu comme un puritain qui détourne Ses regards en rougissant lorsqu’il voit deux êtres humains faire l’amour. D’autres Le voient comme un Dieu sévère et exigeant qui nous interdit tout plaisir dans la vie, incluant le plaisir sexuel. D’autres encore Le voient comme un Dieu aux lois démodées qui ne comprend rien à la réalité. Est-ce possible que Dieu nous demande de suivre Ses principes concernant le sexe afin que nous vivions notre sexualité de la meilleure façon possible? Est-ce possible que tout commandement qu’Il nous donne, Il nous le donne pour notre bien, afin de nous protéger autant que possible de la souffrance?

C’est ce qu’Il déclare à plusieurs reprises dans Sa Parole : « Marchez dans toutes les voies que je vous prescris, afin que vous soyez heureux » (Jérémie7 :23 LSG).

Dieu veut que les rapports sexuels se vivent dans un contexte précis, celui du mariage monogame hétérosexuel. Pour Dieu, il n’y a pas d’alternative à l’abstinence avant le mariage. L’abstinence sauve des vies, protège des maladies, donne leur valeur appropriée aux relations sexuelles et, surtout, honore Dieu.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close