Search

Les maladies de l’âme: l’envie

L’envie est un sentiment de désir, mêlé d’irritation, de haine, qu’éprouve quelqu’un contre ceux qui possèdent ce qu’il n’a pas. La Bible la cite au nombre des œuvres de la chair, lesquelles privent leurs sujets de leur héritage céleste. (Galates 5 :21)

L’envie est le seul des péchés capitaux qui ne comporte aucune forme de « plaisir ». Des recherches disent que lorsque l’on ressent de l’envie, les régions du cerveau impliquées dans la sensation de douleur physique se mettent en branle. C’est à juste titre que la Bible dit en Proverbes 14 :30 (SEM) « L’envie est comme une maladie qui ronge les os » La version Good News (angl.) dit que « l’envie est comme un cancer ».

L’envie est donc une maladie de l’âme qui peut te priver de ta joie, de ta paix et pire, de la grâce de Dieu. Voici l’injonction de l’apôtre Pierre inspirée par Dieu en 1 Pierre 1 :22a ; 2 :1 (LSG) :  « Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère…Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute médisance ».

Suis-je envieux/se ?

Il n’y aucun mal à regarder les avantages qu’ont les autres. Promotions, mariage, responsabilités dans l’église, acquisition matérielle, etc… Mais après comment réagis- tu ? Fais-tu semblant de te réjouir tout en ruminant en privé que la vie est injuste, ou que toi tu fais bien plus ou est à l’œuvre depuis bien plus longtemps? As-tu tendance à ignorer ou éviter tes proches qui reçoivent des honneurs, comme si ce n’était rien ? As-tu tendance à tempérer les ardeurs justement en encourageant à l’humilité, juste à ce moment-là ?

Bien-aimé, il faut que tu sois vrai avec toi-même et que tu t’examines à la lumière des écritures, à l’aide du Saint-Esprit. Prends la décision de surveiller ton cœur. Sois à l’affut de toute forme de semence d’amertume afin de l’en déloger.

J’ai une tendance à l’envie : que faire ?

C’est bien déjà de le réaliser. La première des choses est de se mettre au pied du Père et de s’en repentir sincèrement. Demande-Lui de te réparer. Parle à ton Père, parle avec Ton Père. Parce que dans Sa présence, Il te parlera en retour et quand tu entendras Sa voix, de grâce, n’endurcis pas ton cœur. Endurcir son cœur consistera à minimiser ou ignorer ce que te dira le Saint-Esprit au sujet de ce péché.

Tant que nous sommes sur cette terre, l’ennemi cherchera à tromper les enfants de Dieu. Son mensonge basique consiste à tronquer ta perception de ton identité en Christ. Tu es fille/fils de Dieu ! Voilà ton identité. Alors, écoute ce que dit ton Père :

  • Ton Père dit qu’Il t’a créé pour un but, pour Lui (Colossiens 1 :16),
  • Ton Père dit qu’Il a de merveilleux rêves pour toi (Jérémie 29 :11),
  • Ton Père dit que tu es une créature merveilleuse, couronnée de gloire et de magnificence (Psaumes 8 :6 ; 119 :14),
  • Ton Père dit qu’Il t’aime et prend soin de toi (I Pierre 5 :7),
  • Ton Père s’intéresse à tous Ses enfants et ne fait acception de personne (Actes 10 :34).

Ce sont Ses paroles et Il ne peut mentir. Prends-les et avale-les. Rumine-les, qu’elles ne s’éloignent pas de ta bouche, car ainsi le succès t’est garanti (Josué 1 :8). Si tu sais que tu as été créé pour un but, alors tu le chercheras et t’y appliqueras, sachant que ton but t’est spécifique comme l’est celui de ton prochain pour lui.

Ferme tes oreilles aux paroles qui ne proviennent pas de Dieu. Qu’elles proviennent d’un « ami », d’un frère de l’église, de ton conjoint, de ton enfant ou de ton propre cœur, ne les écoute pas. Oppose-leur la Parole de Ton créateur.

De même, privilégie ta communion avec le Saint-Esprit. A son contact, tu verras ton âme se purifier. J’aime beaucoup le passage de 2 Corinthiens 3 :18 (LSG)  qui décrit cette glorieuse transformation :

« Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit ».

Tu verras progressivement les pensées mauvaises qui te poussent à envier autrui prendre la fuite et laisser place à l’amour profond et véritable qui, lui, n’est pas envieux (1 Corinthiens 13 :4).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close