Search

Les perceptions humaines bloquent notre foi

La dimension de notre perception va toujours tenter d’influencer notre foi et sa manifestation dans notre réalité. Je veux t’amener sur le chemin d’une réflexion. As-tu déjà pris le temps d’observer le Soleil ? Tu sais que cet astre magnifique, cette immense boule de feu qui nous illumine et nous réchauffe, participe également au développement de la vie sur terre. As-tu remarqué que lorsque tu te déplaces dans un quelconque moyen de transport, le paysage le dissimule assez aisément et cela ne prend pas réellement quelque chose de spécialement gros pour l’occulter. Lors d’éclipse solaire totale, on n’a pas guère le choix de le remarquer, puisqu’il fait noir. Le plus drôle est que c’est la lune fait un diamètre 3400 km, alors que celui du Soleil est de 1.395200 km. Comment une si petite chose peut-elle voiler cet astre lumineux qui détermine l’écoulement du temps avec la rotation de la Terre ?

 

La raison est l’angle de perception.

 

Je m’explique, si je place ma main devant mes yeux, je m’empêche de le voir. Je n’ai qu’à la déplacer ou me déplacer et je pourrais de nouveau le voir, n’est-ce pas ? Je veux en venir au simple fait que tout comme le Seigneur, le soleil est toujours présent, il ne change pas, il est toujours à sa place. Il est le même et peu importe ce qui se place entre nous et lui, il existe et brille de mille feux. Que le ciel soit orageux ou brumeux, dépasse-les et tu verras qu’il est présent et inchangé.

 

« Tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni changement ni l’ombre d’une variation.» Jacques 1:17

 

« Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour l’éternité.» Hébreux 13:8

 

Trop souvent nous laissons les choses de ce monde nous atteindre et nous boucher la vue, celle qui est notre source intarissable de vie qu’est le Seigneur de gloire. Nous nous laissons faire, laissons distraire beaucoup trop facilement et l’ennemi agit avec nous avec tant d’aisance qu’il serait en droit de se rire de nous. Il sait pertinemment le pouvoir qui réside au fond de chaque croyant. Il sait parfaitement et connaît la nature divine, son potentiel, l’autorité, les possibilités, les portails de puissance qu’ils représentent… Ils sont une véritable menace pour ses plans de destruction. Il est passé maître dans l’art de tromper et de paraître, champion du mensonge et de la manipulation pour nous dépouiller de nos capacités « divines ».

 

Une de ses techniques éprouvées par le temps est la peur. Voyons le mot peur en anglais : F.E.A.R en anagramme cela donne Faulse Évidence Appear Real qui veut dire les choses fausses qui semblent être vraies.

 

Je veux en venir au simple fait que satan n’est nullement impressionné par ta fidélité à aller à l’église cinq fois par semaine et ta lecture assidue de la Parole, de tes dimes et offrandes, tes louanges aussi impressionnantes qu’elles puissent être. Non, je suis désolé de cette vérité. Il craint une chose de toi. En fait ce n’est pas une action ou une parole, ton appel ou ton ministère, ni même tes prières ou que tu scandes le nom de Jésus à tue-tête… Il craint simplement que tu prennes conscience de manière irrévocable de la plénitude de Christ qui siège dans ton identité avec tout ce que cela implique.

 

« Jésus leur parla de nouveau. Il dit: « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie. » Jean 8:12

 

« Quand on aime, on n’a pas peur. L’amour parfait chasse la peur. En fait, on a peur quand on attend une punition. Celui qui a peur n’aime donc pas de façon parfaite. » 1 Jean 4:18

 

Tu comprendras alors pourquoi il s’obstine inlassablement à t’assaillir dans tes pensées, atteindre ton cœur pour le pervertir, te faire trébucher pour que tu finisses en position fœtale en culpabilisant, te persuader d’être un pécheur condamné irrécupérable… En résumé ce qu’il veut c’est que tu sois saboté, saboteur et assuré d’être un usurpateur convaincu, indigne et impuissant.

 

« Il ne craint pas de mauvaises nouvelles, il a le cœur tranquille, confiant en l’Éternel. Plein d’assurance, il est sans crainte, dans l’attente de voir le sort réservé à ses ennemis. » Psaumes 112:7-8

 

La solution réside dans le concept de toujours et en tout temps rester impassible dans ton identité de saint qui pèche qui agit en actions de repentance véridiques, dont la foi surpasse les circonstances et les illusions en s’appuyant sur La vérité que Ton Dieu est le même dans Son Amour, Ses promesses et Sa Parole.

 

Vois dès aujourd’hui toutes choses dans leur ensemble en te rappelant que peu importe les problèmes, ils sont insignifiants face à la grandeur de ton Dieu. Les problèmes passeront alors que Lui subsistera.

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close