Search

Priez-vous pour le salut de vos proches ?

Si nous aimons les membres de nos familles qui ne connaissent pas le Seigneur, que devrions-nous désirer de meilleur pour eux, avant toutes choses ? Si nous aimons nos amis, nos collègues, ceux que nous côtoyons régulièrement, quel devrait être notre profond désir à propos d’eux ? Le Seigneur nous appelle-t-Il à être des chrétiens juste pour nous-mêmes ? La foi consiste-t-elle à chercher uniquement notre salut et bien-être et le préserver sans se soucier des gens autour de nous ? Ou peut-être oublions-nous trop souvent le sort réservé à tous ceux qui n’auront pas accepté le Seigneur Jésus ?

Le mandat de tout chrétien dans ce monde

Jean 20 : 21 (Louis Segond) « Jésus leur dit de nouveau : la paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie »

Matthieu 28 : 19-20 (Louis Segond) « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours,  jusqu’à la fin du monde »

Chaque chrétien a un mandat qui est commun à tous les chrétiens, sans exception aucune, qu’il soit appelé à un ministère particulier cité dans la Bible ou pas. Le Seigneur Jésus nous a transmis le bâton de relais pour continuer Son œuvre ici-bas. Parce qu’Il est désormais à la droite du Père, nous sommes devenus Ses mains, Ses pieds, Sa bouche, Ses bras, dans ce monde. C’est un peu triste de voir des chrétiens, nés de nouveau, très impliqués dans leur communauté, mais qui ignorent ou sont indifférents à ce mandat laissé à nous par le Seigneur.

Quand nous comprenons que nous sommes envoyés du Seigneur Jésus, tout comme Lui-même l’était de Son Père, notre vision de la foi change totalement. Nous cessons de penser que la foi constitue un moyen de satisfaction personnelle. Nous réalisons qu’il ne s’agit même plus seulement de nous. Nous ouvrons les yeux, autour de nous, et cherchons à nous positionner pour accomplir efficacement notre mandat pendant notre séjour sur cette terre.

Le sort réservé à ceux qui ne connaissent pas le Seigneur

Jean 3 : 18 (Louis Segond) « Celui qui croit en Lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu »

Jean 3 : 36 (Louis Segond) « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui »

Nous avons tendance à oublier que les gens qui ne croient pas en Jésus et qui donc, ne marchent pas avec Lui sont sous le jugement de Dieu. Et parmi ces gens, pour certains chrétiens, nous pouvons compter nos parents, amis, collègues etc. Je ne vous invite pas à vivre dans une frayeur quotidienne en poursuivant vos proches avec des menaces à propos de l’enfer. Mais de prendre un moment, en ce moment même, pour réaliser que toutes ces personnes que nous aimons autour de nous, nos proches, s’ils ne connaissent pas le Seigneur, sont sur le chemin de la perdition. C’est une réalité qui doit susciter en nous un brûlant fardeau, celui de leur salut.

Commencez à prier pour eux

1 Jean 5 : 14-15 (Louis Segond) « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée »

2 Pierre 3 : 9 (Louis Segond) « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance »

Vous pouvez vous accorder avec Dieu et commencer à prier pour tous vos proches qui ne connaissent pas le Seigneur. Le Seigneur désire qu’aucun ne périsse, mais que tous parviennent à la repentance. C’est cela Sa volonté. Il veut que vos proches, comme tous d’ailleurs, soient sauvés.

Comment nous réjouir d’avoir une éternité garantie, dans une félicité sans fin, mais que nos plus proches parents soient en direction d’un lieu de tourment éternel ? Comment pouvons-nous tout leur offrir pour leur confort ici-bas, sans penser à leur destination éternelle ? Réveillons-nous et intercédons pour nos proches qui ne connaissent pas le Seigneur. Prions ardemment pour eux.

Prions que le voile que le prince de ce monde, l’esprit du mal, a mis sur leurs visages tombe. Prions pour que leurs cœurs soient disposés à recevoir le Seigneur. Prions pour que le Seigneur nous offre des occasions inespérées pour leur témoigner de notre foi. Mais ne leur parlons pas du Seigneur sans prier pour eux avant et après, jusqu’à ce qu’ils acceptent la bonne nouvelle. Car nous ne le réalisons pas toujours, mais proclamer l’évangile à quelqu’un, c’est déclarer la guerre à l’ennemi. Mais nous sommes plus que vainqueurs, Alléluia ! Nous marchons dans la victoire du Seigneur Jésus.

Cela prendra peut-être du temps. Des semaines, des mois, des années. Mais le Seigneur est fidèle ! Et nous devons prendre nos responsabilités. Prier pour le salut des autres est une partie essentielle du combat de la foi de tout chrétien.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close