Search

Qu’est ce qui empêche Dieu de me bénir ?

Dans nos assemblées et communautés chrétiennes, il y a plusieurs catégories de chrétiens. Certains prospèrent à tous égards et donnent l’impression d’être « les préférés de Dieu », tandis que d’autres triment et vivent une vie aux antipodes de la vie abondante qui est censée être notre partage à tous en Christ. Pourtant, ils sont tous conduits par le même berger et sont tous nourris à la même Parole de Dieu. Ils prennent part aux mêmes enseignements, et portent tous le titre de chrétiens, mais à regarder leur vie de plus près, c’est le jour et la nuit. Quelle en est la raison ?

Dieu est souverain et Il ne fait que ce qu’Il a résolu de faire. Ainsi, Il bénit qui Il veut et rien ne peut contre Sa volonté. Toutefois, La Parole nous révèle certaines choses peuvent empêcher Dieu de nous bénir notamment :

Le péché

Esaïe 59 : 1-2 (LSG) – Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour vous sauver, ni Son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter.

Au début de ma vie de foi, je pensais qu’il fallait obéir à Dieu pour Lui faire plaisir, pour Lui dans tous les cas. J’ai vite fait de me raviser avec le temps. En effet, Dieu veut que nous soyons obéissants parce qu’Il nous aime et veut que nous soyons heureux, que nous expérimentions Ses bontés et Ses grâces dont le chemin est forcément celui de l’obéissance. Pour faire plus clair, on n’obéit pas à Dieu pour Dieu mais bien pour nous-mêmes. Dans le Livre de Deutéronome 28, Dieu nous présente les avantages qu’il y a à Lui obéir mais aussi les conséquences pour ceux qui choisiront de vivre dans la désobéissance. Dieu dit d’ailleurs à cet effet :

Deutéronome 30:15-16 (BDS)) – Voyez, je place aujourd’hui devant vous, d’un côté, la vie et le bonheur, de l’autre, la mort et le malheur. Ce que je vous commande aujourd’hui, c’est d’aimer l’Éternel votre Dieu, de suivre le chemin qu’il vous trace et d’obéir à Ses commandements, Ses ordonnances et Ses lois. En faisant cela, vous aurez la vie, vous deviendrez nombreux et vous serez bénis par l’Éternel votre Dieu dans le pays où vous vous rendez pour en prendre possession.

Nous sommes chaque jour confrontés à ce choix dans nos décisions de tous les jours, dans nos actions et notre attitude. Nous pouvons choisir d’obéir à Dieu et manger les fruits, soit continuer de vivre dans la désobéissance ou la rébellion avec tout ce qui va avec. Car sachez-le, le péché nous prive de la grâce de Dieu (Romains 3:23).

L’orgueil

Tu vis dans le dur peut-être à cause de l’orgueil. Dieu dit qu’Il résiste Lui-même à l’orgueilleux alors qu’Il fait grâce à l’humble (1 Pierre 5:5 ; Jacques 4:6 ; Proverbes 3: 34). Ça, tout le monde le sait, du moins je l’espère. Mais ce qu’on sait moins, ce sont les subtilités de l’orgueil, tant l’orgueilleux est bien souvent celui qui clame le plus son humilité. En effet, l’orgueil ce n’est pas l’arrogance ou la  vantardise. Là c’est la forme extérieure ou manifeste d’orgueil qui se découvre aux yeux de tous. Mais l’orgueil est plus un état de d’esprit.

L’orgueilleux pense qu’il n’a pas besoin de Dieu, qu’il peut s’en sortir par lui-même. Bien sûr il ne l’affirme pas haut et fort mais cela se voit dans son attitude. Lorsqu’en face d’un défis ton réflexe est de trouver la meilleure stratégie et de multiplier les tentatives au lieu de prier Dieu en premier, conscient du fait que sans Lui tu ne peux rien faire, tu es orgueilleux. Tu es orgueilleux lorsque tu penses que tu n’as pas besoin d’autrui dans le genre chacun pour soi et Dieu pour tous. L’orgueilleux, c’est aussi celui qui passe son temps en retrait, en marge des autres et qui n’aime pas trop se frotter aux autres. A cet égard, le timide est bien souvent un orgueilleux en puissance. L’orgueilleux c’est aussi celui qui passe son temps à rejeter les compliments pour paraître humble. L’orgueilleux c’est également celui qui regarde à lui et qui se trouve physiquement défavorisé par rapport aux autres. Est orgueilleux celui qui n’est heureux et en paix que les poches pleines; il veut avoir des marges de manœuvre plutôt que de dépendre entièrement de Dieu. L’orgueilleux, c’est celui qui est prompt à accuser et refuse bien souvent de pardonner, car il conclut que pour ce niveau d’offense, l’on ne mérite pas le pardon, etc. Bref, l’orgueilleux c’est celui qui a constamment le regard sur lui plutôt que sur Dieu. Voilà pourquoi Dieu te résiste depuis tout ce temps.

L’ignorance ou le manque de connaissance

La Bible déclare dans Osée 4 : 6 que l’on périt par manque de connaissances. Par le sacrifice de Son unique Fils, Jésus-Christ, à la croix, Dieu nous a déjà bénis en Lui, de toutes sortes de bénédictions spirituelles, dans les lieux célestes. Ne reste plus désormais qu’à en prendre connaissance et se les approprier, afin de les manifester dans le visible. C’est pourquoi, l’une des premières choses que le Saint-Esprit produit en nous lorsqu’Il vient faire demeure dans notre esprit c’est la soif de la connaissance de Dieu, par la méditation de Sa Parole et les enseignements. Le chrétien qui n’a pas de connaissance est assimilable à un riche héritier qui pourtant vit une vie d’esclave, quoiqu’il soit maître de tout.

Ne pas être au lieu de la bénédiction

Dieu nous appelle hors du monde pour nous bénir. Vous ne pouvez refuser l’appel de Dieu au salut et vouloir qu’Il vienne prendre soin de vous dans le monde, alors que vous appartenez à Satan. Pour être Béni de Dieu, Abram dut sortir de son pays, de sa patrie et de la maison de son père (Genèse 12:1).

Ne pas être au lieu de la bénédiction, c’est aussi être en train de faire la mauvaise chose. Dieu a prévu te bénir dans un secteur d’activité ou un couloir professionnel ou ministériel bien défini dans lequel Il t’appelle. Mais tu t’évertues à réaliser l’impossible pour t’en sortir en dehors de Son plan pour ta vie. Ne compte pas sur Dieu pour sponsoriser ta rébellion.

Être avec les mauvaises personnes

Abraham bien qu’appelé par le Seigneur pour être béni et être une source de bénédictions pour les Nations demeura l’individu lambda qu’il était, jusqu’à ce qu’il ne se sépare de Lot (Genèse 13:9). C’est alors que l’Éternel se révéla à lui, pour lui montrer la terre promise (Genèse 13:14-18). Lot veut dire littéralement voile et il y a bien souvent plusieurs personnes dans votre entourage, parmi les plus proches de vous, qui sont parfois des voiles qui vous empêchent de voir et de saisir la bénédiction de l’Éternel pourtant à portée de main.

Notre immaturité

Aussi longtemps que l’héritier est enfant nous dit la Bible (Galates 4:1), il ne diffère en rien d’un esclave. Il y a des niveaux de bénédictions que vous ne pouvez expérimenter si vous ne vous employez pas à grandir spirituellement et le chemin est bien celui de la consécration. Par ailleurs, Dieu ne vous enverra pas la bénédiction si vous n’y êtes pas préparés, au risque qu’elle vous détourne de Lui et vous détruise. Personne n’y échappe. Dieu dit que Sa bénédiction est celle qui enrichit et elle n’est pas suivie de chagrin. C’est pourquoi Il s’assure de notre maturité avant de nous bénir, dans une certaine dimension.

Nos motivations

Pour quelle raison voulez-vous être béni(e) de Dieu ? Est-ce pour Sa Gloire ou la vôtre ? Bien sûr vous répondrez tous pour Sa Gloire mais regardons-y de plus près. A qui profite en premier votre élévation ou votre bénédiction; à votre égo ou au royaume de Dieu ? Votre situation actuelle détermine peut-être la réponse et votre taux d’exaucement le confirme. vous savez de quoi je parle.

2 comments

  1. J’ai lu l’article et je voudrais que vous explicitez la 4è raison pour laquelle Dieu ne bénit pas? c’est à dire (ne pas être au lieu de la bénédiction). Qu’est ce que cela veut dire? Vous parlez de l’église que l’on fréquente qui n’est pas la bonne ou quoi? Merci de votre réponse.

    1. Merci de votre commentaire Mitantsoa. Le lieu dont il s’agit est à la fois spirituel et physique.

      Spirituellement, il s’agit de votre positionnement. Êtes-vous né(e) de nouveau auquel cas vous êtes dans le Royaume de Dieu, ou êtes-vous toujours dans le monde, ennemi de Dieu ? Les bénédictions de l’Éternel sont pour ceux qui L’aiment et qui Lui appartiennent. La Bible déclare en effet dans Ephésiens 1 : 3 que c’est en Christ que nous sommes bénis de toutes sortes de bénédictions, depuis les lieux célestes. Si vous n’êtes pas en Christ, vous ne pouvez jouir de la Grâce (justification positionnelle) avec tout ce que cela implique. Notre Dieu est un Dieu d’alliance. Il nous appelle (comme ce fut le cas avec Abraham) à sortir du monde pour entrer en alliance avec Lui, afin qu’Il puisse nous bénir. Voilà pour ce qui est du positionnement spirituel propice à la bénédiction.

      Parlant du lieu physique, cela peut bien être votre église (cela m’est déjà arrivé que le Seigneur me demande de quitter une l’église dans laquelle je suis né, où j’ai grandi et que continue de fréquenter tout le reste ma famille pour une autre famille chrétienne en fonction de Son appel sur ma vie), votre pays, votre travail, etc. N’en soyez pas surpris(e), le Seigneur peut vous demander de quitter votre communauté chrétienne pour un autre, selon le plan qu’Il a pour vous. Si tel est le cas et que vous résistez, vous ne vivrez pas ce qu’Il s’apprêtait à faire dans votre vie. Notre Dieu est un Dieu de connexions divines. Il est le maître des temps et des circonstances. Quand vous ne raidissez pas le cou et que vous vous laissez conduire par le Saint-Esprit, Il veille à ce que vous soyez toujours et en chaque saison, au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes, en train de faire la bonne chose. C’est cela la Direction divine. Dieu vous bénisse !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close