Search

Trouver l’amour lorsqu’on a un handicap

Trouver un partenaire lorsque nous sommes célibataires peut être compliqué. Si nous cherchons un partenaire chrétien, le défi est encore plus grand. Et si en plus de cela nous avons un handicap, pouvons-nous encore espérer nous marier? Évidemment !

Lorsque notre liste de critères est très longue, il est plus difficile de trouver un partenaire. C’est pourquoi, il est toujours nécessaire de retourner à la Parole de Dieu et créer notre liste de critères selon les exemples bibliques. Ainsi, notre liste se résume à trois ou quatre critères essentiels, ce qui augmente nos possibilités de rencontrer quelqu’un de compatible.

Bien entendu, pour entrer en relation, il nous faut non seulement trouver une personne compatible, nous devons nous aussi être un bon partenaire potentiel pour une autre personne. Il ne faut pas seulement chercher, il faut se faire trouver aussi. Et lorsque nous avons un handicap, nous pouvons avoir plus de difficultés à être considérés. Mais plus difficile ne signifie pas impossible !

D’abord, il faut dédramatiser notre situation. Nous croyons parfois être les seuls au monde à vivre des problèmes, à avoir des handicaps ou des restrictions importantes. Lorsque nous acceptons ces pensées noires, nous commençons à nous isoler, nous apitoyer sur notre sort, et cette attitude est bien sûr peu attirante. Une personne en fauteuil roulant pourrait se croire sans espoir, tout comme un chrétien dans une région très peu peuplée, un homme ou une femme mono-parentale avec plusieurs enfants. Il faut arrêter de regarder à notre handicap ou à nos restrictions et regarder à notre Père céleste. Lorsque notre espoir est basé sur Ses promesses, au lieu de nos circonstances, notre attitude sera déjà nettement plus positive !

Vous pouvez aussi considérer des histoires d’amour impliquant des personnes avec un fort handicap comme un témoignage encourageant. Avez-vous déjà entendu l’histoire de Nick Vujicic? Faites une petite recherche sur Internet. Il n’a pas de bras ni de jambes, et il s’est tout de même marié! Certains d’entre vous diront : “Ah, mais il était déjà un grand évangéliste quand il s’est marié. Sa popularité l’a aidé à se faire remarquer!” Il a certainement rencontré plus de personnes que vous et moi, mais pourquoi? Parce qu’il a marché dans son appel à prêcher la Parole de Dieu. Rien ne vous empêche d’en faire autant.

Considérez aussi l’histoire de Joni Eareckson Tada. Elle est devenue tétraplégique à l’âge de 17 ans, dans un accident de plongée. Après avoir passé deux ans dépressive, elle a décidé de se donner totalement à Dieu. Elle a écrit, fait des conférences et a commencé à être un modèle de foi pour plusieurs personnes affichant des handicaps. À 33 ans, un jeune homme a commencé à parler avec elle à son église, ils sont devenus de bons amis et se sont mariés.

Si Dieu l’a fait pour eux, Il peut le faire pour tous les célibataires chrétiens qui ont un handicap ou une restriction sévère. Ces deux histoires ont un point en commun : malgré leur handicap, ils se sont donnés totalement à Dieu. De plus, dans les deux cas, c’est pendant qu’ils servaient Dieu qu’ils ont rencontré leur partenaire de vie. Ne serait-ce pas là le secret de leur vie amoureuse? Ils ont mis Dieu en premier dans leur vie.

Demandez à Dieu où vous pouvez Le servir en ce moment, malgré votre handicap. Comment pouvez-vous faire grandir Son Royaume malgré vos restrictions? Comment pourriez-vous être un témoignage de Son amour, de Son salut? Lorsque vous commencerez à faire cela, votre visage s’illuminera d’une nouvelle lumière. “Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude, brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité” (Daniel 12.3 LSG). Et un(e) célibataire qui brille ainsi attire les regards, attire l’attention – et une attention positive.

Il est aussi important de garder en tête la raison du mariage. Nous ne nous marions pas pour que quelqu’un prenne soin de nous. Le mariage est de se placer en position de servir, c’est de chercher à donner davantage que recevoir. Comment faire, lorsque nous sommes paralysés ou sévèrement handicapés? Eh bien peut-être pas physiquement, mais vous pouvez être une aide par votre attitude positive, en donnant des paroles encourageantes et motivantes, en étant un homme ou une femme de prière solide dans la foi, en cherchant à être un témoignage dans l’état où vous êtes maintenant. Dans une interview que Joni et son époux ont donnée à la chaîne ABC News, il a dit qu’elle était sa plus grande cheerleader, qu’elle était une battante et qu’elle était toujours proactive à chercher des solutions.

Enfin, je dois rajouter que je crois dans les miracles. Je sais que Jésus a déjà payé à la croix pour la guérison de toutes maladies; alors peu importe votre handicap, je vous encourage à croire en votre guérison. Mais ne faites pas que cela! Dieu a un appel, une mission pour chacun de vous, peu importe votre état. Alors, avancez dans cette direction et ce faisant, vous allez attirer les regards. “Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6.33 LSG).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close