Search

Chrétien et accro aux réseaux sociaux : est-ce normal ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Près de 48% des gens ouvrent leur compte Facebook dès leur réveil. L’addiction aux réseaux sociaux ne fait plus de distinction d’âge, de genre, de culture ou de religion. Enfants et adultes, chrétiens ou non, en deviennent de plus en plus dépendants. Mais aussi inoffensif que cela puisse paraître, être accro aux réseaux sociaux est un danger qu’il ne faut, en aucun cas, sous-estimer. Les réseaux sociaux peuvent certes nous aider à communiquer avec autrui, à élargir notre cercle d’amis et à nous tenir informés des nouvelles. Mais ils peuvent se révéler dangereux pour notre santé physique, mentale et surtout spirituelle.

Ils t’éloignent de Dieu

Luc 12 :34 (LSG) « Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur. »

Exode 20 :3 (LSG) « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. »

Chez un chrétien, l’addiction aux réseaux sociaux peut être tout sauf normale. L’ennemi s’en sert pour t’éloigner de Dieu et réduire au maximum le temps que tu passes avec ton Papa. Dans le transport en commun, au travail, durant la pause-déjeuner ou autour du dîner en famille, les réseaux sociaux prennent la plupart de ton temps.

Tu l’as peut être remarqué mais même si tu n’as point envie d’y être, tu te sens comme obligé de te connecter. Et une fois que tu cèdes, impossible de faire machine arrière. Tu gaspilles ainsi 2 heures d’affilée à enchaîner story, fils d’actualité, photos, vidéos, etc. Tu ne peux plus vivre sans les réseaux sociaux. Ils te suivent partout, quel que soit le domaine, même à l’église.

Tu n’as ni vie sociale, ni vie privée

Le plus ironique, c’est que l’addiction aux réseaux sociaux nous empêche d’avoir une vie sociale épanouie. Une fois à la maison, tout le monde s’empresse d’ouvrir son téléphone pour se connecter, chacun dans son coin. Résultat, la famille ne communique presque plus. Chacun se renferme dans sa bulle et satan en profite pour semer le trouble et la zizanie.

Mais d’un autre côté, tu n’as pas non plus de vie privée. Influencé(e) par les autres, tu commences à trop t’exposer sur les réseaux sociaux en pensant que c’est normal. Pourtant, tu dois savoir que toutes les choses que tu publies sur Internet laissent toujours des traces quelque part. Et les risques que ces données personnelles tombent un jour entre les mains des criminels ne sont pas minimes.

Des conséquences désagréables sur notre santé

Une étude menée par la Royal Society for Public Health a trouvé que les réseaux sociaux sont intrinsèquement liés à notre santé mentale et physique. À force d’être devant nos smartphones, tablettes ou ordinateurs la plupart du temps, le risque de sédentarité est élevé. On préfère se connecter 3 heures sur les réseaux sociaux au lieu d’aller faire du sport, de pratiquer des activités physiques ou de travailler. Nous devenons de moins en moins productifs, que ce soit au boulot, à l’école ou dans le ministère, etc.

Par ailleurs, les réseaux sociaux peuvent aussi être source d’anxiété et de stress. Des photos et vidéos obscènes, des insultes, des menaces, du cyber harcèlement, des blasphèmes… ce sont autant de choses que nous voyons quotidiennement. Elles affectent directement notre santé psychique mais le pire, c’est qu’elles peuvent également nous faire douter de notre foi.

Donc… faut-il éviter les réseaux sociaux ?

Je ne vais pas dire que les chrétiens doivent éviter les réseaux sociaux. Malgré leurs multiples inconvénients, ils facilitent la communication avec des amis éloignés. Les réseaux sociaux sont un outil privilégié pour nous informer des nouvelles. Nous pouvons y découvrir de nombreux messages chrétiens édifiants et réconfortants, des leçons de vie précieuses, des partages utiles, etc.

Et en tant que chrétiens, c’est un excellent moyen qui s’offre à nous pour partager la Bonne Nouvelle, encourager les autres, faire connaître Jésus à ceux qui ne le connaissent pas encore, faire des témoignages qui peuvent convertir des milliers de personnes. Alors, pas question qu’on les mette de côté !

Marc 16 :15 (LSG) « Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. »

Néanmoins, il est important que nous sachions modérer leur utilisation. Nous devons être plus prudents par rapport à nos données personnelles et bien gérer le temps que nous y passons durant une journée. Ne laissons pas les réseaux sociaux nous faire changer de priorité, nous détruire et nous éloigner de notre Seigneur. Exploitons-les plutôt pour répandre l’Évangile et apporter du changement à ce monde qui devient de plus en plus chaotique. Que le Saint-Esprit nous y aide.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close