Search

Comment aimer ses ennemis ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Matthieu 5 : 43-45, 46 (LSG) « Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais Moi, Je vous dis: aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent (…) Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? »

Quand on sait le cœur tortueux de l’homme plein de rancœur et de mauvaises pensées, est-ce possible d’aimer ses ennemis ? Comment faire pour vraiment aimer ses ennemis conformément aux recommandations de notre Seigneur Jésus ?

Par définition, un ennemi est une personne qui nous veut du mal, qui cherche à nous nuire par tous les moyens, qui est contre nous à tort ou à raison. Un ennemi n’est jamais inconnu de nous, c’est soit un parent, un ami, un proche quelconque. Matthieu 10 : 36 (LSG) « …Et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. » Ton ennemi, c’est quelqu’un qui te connaît. Raison pour laquelle la douleur est parfois vive et notre cœur finit par se fermer à toute affection à son égard.

Qu’importe ton ressenti suite à ce qu’un tiers a pu te faire, Jésus te recommande d’aimer tes ennemis. Certes une recommandation difficile à appliquer mais pas impossible. Pour y parvenir, tu dois: leur pardonner, leur faire du bien et prier pour eux.

Pardonner.

Jésus recommande d’aimer ses ennemis. Ceux-là qui t’ont offensé ou trahi. En vérité, en vérité, ce n’est pas aisé d’aimer encore moins de pardonner à son ennemi. La confiance est brisée et notre cœur blessé. Mais, il faut être capable de pardonner, si nous disons que nous sommes à l’image de Christ et que nous manifestons Christ.

Tu dois prendre la décision et sauter le pas en acceptant d’oublier le mal qu’on t’a fait et de pardonner afin que Dieu par Son esprit vienne poursuivre l’œuvre et la rendre parfaite. L’action du Saint-Esprit vient toujours à l’issue de notre décision. En effet, pardonner n’est pas juste un sentiment qu’on éprouve envers l’autre. C‘est une décision qu’on prend afin de vivre librement.

Par ailleurs, il est vrai que le pardon n’annule pas les conséquences de la faute commise. Il est vrai qu’il ne restaure pas de façon systématique la relation brisée. Mais, pardonner est le premier pas vers la guérison de ton cœur blessé.

En dépit des atrocités subies, des tortures, à la Croix, Jésus a dit ceci: Luc 23 : 34 (LSG). « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Le refus de pardonner peut détruire ta vie, tes relations, briser tes connexions. Et sans le pardon, tu ne sauras jamais aimer, encore moins aider ton prochain. Car tu deviendras suspicieux même envers ceux qui ne t’ont jamais fait de mal.

Faire du bien.

Pour une personne pour qui on a de l’aversion, pour une personne qu’on déteste, on n’oserait pas lui montrer de la bienveillance. On n’envisagerait même pas de lui faire du bien mais Jésus nous recommande de faire du bien à nos ennemis.

1 Thessaloniciens 5 : 15 (LSG) « Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. »

Faire du bien, c’est accomplir des actes concrets d’amour. C’est également donner sans rien attendre en retour. C’est offrir un sourire, donner, écouter, apporter du réconfort, saluer, rendre visite, etc.

Plus tu feras preuve de bonté envers ton prochain malgré les mauvais sentiments qu’il nourrit à ton égard, plus tu te rapprocheras de Dieu et tu seras à Son image. C’est par les fruits qu’on produit que l’on nous reconnaît comme fils de Dieu. Ephésiens 5 : 9 (LSG) « Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. »

Ne rends pas le mal pour le mal. Romains 12 : 17, 20 (LSG) « Ne rendez à personne le mal pour le mal (…) Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. » Pratique le bien et fais constamment preuve de bienveillance envers celui qui te déteste. Même si tu reçois en retour le mal, ne te lasse pas de faire le bien. Galates 6 : 9 (LSG) « Ne nous lassons pas de faire le bien. » En agissant ainsi, tu verras que tu seras plus libre et en paix.

Ne donne aucune occasion à l’amertume de grandir en toi et de te priver des bénédictions que Dieu a en réserve pour toi. Garde ton cœur plus que toute autre chose. (Proverbes 4 : 23)

Prier pour eux.

Luc 6 : 28 (LSG) « Priez pour ceux qui vous maltraitent. »

Prier pour tes ennemis est une preuve d’amour, à la Croix comme indiqué plus haut, Jésus a prié afin que Dieu accorde Son pardon à ceux qui Lui ont fait du mal.

Prier pour tes ennemis n’induit pas d’excuser ou d’approuver ce qu’ils t’ont fait, mais de prier pour eux sans haine ni rancœur ni ressentiments. Il est question de prier sans une once d’hypocrisie, d’un cœur pur et sincère.

Prie pour ceux qui te haïssent et te maudissent, demande au Seigneur de les bénir et de les élever. Romains 12 : 14 (LSG) « Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. » Prie afin que Dieu agisse dans leur vie comme tu souhaiterais qu’Il le fasse pour toi. Certaines personnes te haïssent par jalousie ou par envie. Assurément, s’ils voient leur vie avancer et devenir meilleure, leur sentiment à ton égard aussi changera.

Prie pour ce parent, ce proche qu’on t’a révélé être la source de tes malheurs et des blocages dans ta vie et non pour qu’il meurt. Même si c’est un magicien et que la Bible dit de ne pas laisser vivre le magicien, prie pour lui. Et laisse Dieu décider de son sort. Romains 12 : 19 (LSG) « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A Moi la vengeance, à Moi la rétribution, dit le Seigneur. » 

La mort de tes ennemis ne te rendra pas heureux pour autant. Alors, ne prie pas par esprit de vengeance, Dieu n’exauce pas ce type de prière. Prie avec amour. Prie tout simplement pour cette personne, tout en priant Dieu de garder ton cœur de la haïr. Certains ennemis existent pour nous permettre de voir la manifestation de la puissance de Dieu.

Tes ennemis attendent sûrement que tu les haïsses en retour, mais toi, fais le contraire en leur apportant de l’amour et de l’attention. Ce sera une belle manière de les désarmer et de les confondre. Toutefois, ne compte pas sur tes propres forces, compte sur le Dieu des cieux qui te donnera la force et la capacité par son Saint-Esprit de pardonner, de faire du bien et d’aimer sans aucune difficulté. Quand on sait compter sur Dieu, cela devient normal et naturel de le faire. Zacharie 4 : 6 (LSG) « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais par Mon Esprit, dit l’Éternel des armées. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close