Search

Comment se relever après un échec dans les fiançailles ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Faire face à l’échec, après avoir investi de sa personne, de son temps et de ses émotions dans un projet important notamment celui des fiançailles, est une situation par laquelle on n’aimerait pas passer. Cependant, malgré toute notre bonne volonté de réussir, nous pouvons y faire face pour différentes raisons.

L’échec amène généralement un sentiment de découragement, de culpabilité et d’amertume en soi. Bien que l’échec dans les fiançailles soit une situation difficile et éprouvante pour l’âme, une des meilleures attitudes à avoir pour se relever serait de poser les bonnes questions au Saint-Esprit, de prendre un temps de pause dans Sa présence afin d’analyser profondément ce qui n’a vraiment pas marché. La Bible nous dit qu’il y a un temps pour pleurer, oui, et heureusement il y a aussi un temps pour se relever et pour rebondir sur de nouvelles bases. Parce que le mariage est fait pour durer toute la vie, des fiançailles qui viennent à se rompre doivent, non pas être un sujet d’abattement chronique, mais plutôt être une expérience de laquelle nous tirons de bonnes leçons. La bonne nouvelle c’est qu’après un échec, les plans et les projets de paix de notre Papa pour nous, sont toujours d’actualité.

Seigneur, qui est le coupable ?

Genèse 3 : 12 (LSG) « L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé. »

Suite à un échec, une erreur que nous faisons pour la plupart, c’est de rechercher un ou des coupables afin de justifier les faits. La Bible nous donne l’exemple d’Adam et Ève dans le jardin d’Éden. Après avoir échoué en désobéissant à la Parole de Dieu, chacun d’eux a cherché un coupable à cet échec. Adam a tout de suite indexé sa femme, et celle-ci a fait pareil en pointant le serpent du doigt.

La première étape pour se relever d’un échec dans les fiançailles sera de pouvoir se remettre en question personnellement. Nous ne devons surtout pas tomber dans le piège du diable, celui de remettre la faute de ce qui nous arrive sur les autres. Ayons conscience que Dieu nous a établis comme les premiers responsables de notre vie. Mon frère, ma sœur, tu as reçu de la part du Seigneur l’autorité sur ta vie. En bon leader, tu dois refuser de designer les autres comme coupables de ton échec, car en le faisant tu sembles dire à Dieu « telle personne a la responsabilité de ce qui m’arrive, donc de ma vie ». Qui sait ? Si Adam et Ève, au lieu de remettre la faute de leur action sur autrui, avaient tout simplement et en toute humilité reconnu devant le Seigneur avoir mangé du fruit interdit, peut-être auraient-ils obtenu la faveur et le pardon divins. C’est pourquoi, quelle que soit la raison pour laquelle tu es confronté à l’échec, tu dois avoir l’humilité de reconnaître que tu es le premier responsable. Être responsable ne veut pas forcément dire être coupable, mais montre juste ta maturité dans la gestion d’une situation de crise.

De même, ce qu’il faut absolument éviter dans l’échec, c’est d’accuser Dieu. Sache que Dieu ne change pas dans Sa nature. Son amour, Sa bonté, Sa miséricorde, bref Son cœur de Père reste le même à ton égard. Sache aussi que les projets qu’Il a pour toi sont des projets de paix et non de malheur et d’échec. Quel que soit ce que tu vis, ne remets jamais en question la nature d’amour de ton Père, car Il t’aime et désire le meilleur pour toi. 

Ton âme doit être restaurée.

Jean 16 : 13 (LSG) « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toute la vérité; car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il dira tout ce qu’il aura entendu, et Il vous annoncera les choses à venir. »

Une autre vérité à savoir pour se relever de l’échec dans les fiançailles, c’est que tu n’y parviendras jamais par tes propres forces. Après un tel choc émotionnel, ton âme aura besoin d’être restaurée, c’est-à-dire de consolation et de guérison.

Considérons la vie de Jésus, Il a marché sur la terre en tant qu’homme à 100% . Il a, Lui aussi tout comme nous, été blessé par des personnes ou des situations. Il sait donc ce que sont la déception, la frustration. C’est pourquoi Il nous a envoyé le Consolateur par excellence, le Saint-Esprit. Remarquons que le Seigneur Jésus nous présente le Saint-Esprit premièrement comme Consolateur: cela veut dire que le premier rôle du Saint-Esprit c’est de nous consoler. Quelle grâce ! Mais malheureusement nombreux sont les enfants de Dieu qui se privent de cette grâce.

Quand ton âme a été meurtrie suite au déchirement de la relation que tu avais avec ton fiancé ou ta fiancée, invoque la présence du Consolateur Divin. Le Saint-Esprit est l’Esprit de Christ, alors Il connaît parfaitement ta douleur.

Ton âme a besoin d’être restaurée car sans cela, tu risques d’accumuler de l’amertume qui prendra profondément racine en toi. Hébreux 12 : 15 (BDS) « Veillez à ce que personne ne passe à côté de la grâce de Dieu, qu’aucune racine d’amertume ne pousse et ne cause du trouble en empoisonnant plusieurs d’entre vous.”

Ce serait une terrible erreur de croire pouvoir se relever d’un échec sans passer par la restauration du Saint-Esprit. Manquer cette étape conduit inévitablement à d’autres échecs. Pourquoi ? Et bien, parce que l’amertume est en elle-même une racine (elle est cachée et peut passer inaperçue pendant longtemps), mais ses fruits seront tôt ou tard visibles. Voilà pourquoi, si elle n’est pas traitée, elle produira la tristesse, la colère, la déception, le découragement, l’agressivité, la susceptibilité et la liste serait longue. Tout cela sera source de troubles dans ta vie, c’est à dire que cela entraînera une mauvaise vision des choses, une perception erronée de la vie qui risquera  d’envenimer ta prochaine relation. 

Le Consolateur te conduira aussi dans toute la vérité, Il te conduira à pardonner. Libère de ce fait, tous ceux qui t’ont offensé. Seraient-ce des membres de ta famille, des personnes de ton entourage proche ou même la personne avec laquelle tu avais prévu de passer tout le reste de ta vie ? Tu ne pourras te relever de cet échec qu’en acceptant de pardonner afin de passer à autre chose.

Laisse-toi enseigner par le Seigneur et apprends de ton échec.

Une autre étape par laquelle il te faudra nécessairement passer afin de rebondir de l’échec dans les fiançailles, sera de tirer les bonnes leçons de cet échec et de te laisser enseigner par le Seigneur. La Bible nous parle d’un fléau qui détruit et fait ainsi échouer les enfants de Dieu: le manque de connaissance qui est l’ignorance.  

Osée 4 : 6a (LSG)  nous dit « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance… ». La connaissance est le premier niveau pour accéder à la réussite. Elle a différentes sources, mais pour nous enfants de Dieu, elle doit venir de notre Père si nous voulons réussir dans tout ce que nous entreprenons, dans un projet du mariage notamment.  Proverbes 2 : 6 (LSG) «  Car l’Éternel donne la sagesse; De sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence. »

Échouer en soi n’est pas une fatalité, c’est un coup dur certes, mais cela reste une véritable mine de leçons à tirer. Dans le cas des fiançailles réussies, la connaissance peut revêtir plusieurs formes: la connaissance de la volonté de Dieu par rapport au choix de ton fiancé ou de ta fiancée, la connaissance du temps de Dieu, les bonnes informations pour une bonne préparation du cœur, de la gestion des tempéraments et des émotions, la sagesse nécessaire pour surmonter certaines incompréhensions lors des fréquentations et des fiançailles … Lorsque tu manques de connaissance dans l’un de ces domaines, il est alors fort probable que tu échoues. Prends donc le temps de demander au Saint-Esprit de t’éclairer par rapport à ces points. Ainsi, Il t‘enseignera et illuminera les yeux de ton cœur. La connaissance sera désormais cette lampe sur ton chemin et te fera éviter les sentiers tortueux et les voies épineuses de l’échec.

En conclusion, face à l’échec, nous devons prendre l’exemple sur notre Père. En effet, après Son merveilleux projet de création accompli avec succès, Il a dû faire face à l’échec de Ses créatures bien-aimées, Adam et Ève. C’est ainsi qu’Il a enclenché Son plan de salut pour l’humanité toute entière par la venue de Jésus-Christ sur terre.

Nous sommes les fruits de l’œuvre achevée de Christ à la Croix, alors demeurons dans Sa victoire, même dans l’échec des fiançailles. Refuse de rester amer, apprends de tes erreurs et relève-toi en t’appuyant sur le Saint-Esprit et Sa Parole puissante, car le Seigneur veut parfaire Son œuvre en toi !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close