Search

Entrepreneuriat et risques: Jusqu’où peut aller le chrétien ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Proverbes 23 : 4-5 (LSG) « Ne te tourmente pas pour t’enrichir, n’y applique pas ton intelligence. Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître ?… »

Tout domaine dans lequel tu te lances requiert une prise de risque. L’entrepreneuriat fait partie des domaines où prendre des risques est inéluctable. D’ailleurs, l’on a coutume de dire qu’entrepreneuriat rime avec prise de risques et ces risques sont de divers ordres. Dans ce cas, quels sont les risques que l’entrepreneur chrétien court ? Jusqu’où peut-il aller dans son désir de réussir et où doit-il pouvoir s’arrêter à temps pour ne pas pécher ni se détourner de Dieu ? Quelles sont les limites à ne pas franchir ?

1. Oublier Dieu

Quand on démarre son entreprise, on a cette rage de réussir, cette volonté d’atteindre ses rêves au plus vite qui nous étreint au point de travailler d’arrache-pied ; et même de consacrer tout son temps au développement de son projet. Progressivement, on oublie nos heures de prières, on devient absentéiste aux réunions de prières, on se dit trop occupé pour Dieu, notre service diminue et notre engagement bat de l’aile. En tant que chrétien entrepreneur, Dieu doit être au cœur de tout projet que tu inities.

Travailler avec autant d’ardeur n’est pas mauvais en soi. Dieu Lui-même nous recommande de travailler sans relâche, il n’est donc pas contre les efforts que nous devons fournir. Proverbes 18 : 9 (S21) « Celui qui se relâche dans son travail est frère de celui qui détruit. »

Seulement, efforce-toi de rester fidèle à ton Dieu et de ne pas Le garder en dehors de ton projet. Psaumes 127 : 1 (S21) « …Si une maison n’est pas construite par l’Eternel, ceux qui la construisent travaillent inutilement ; si une ville n’est pas gardée par l’Eternel, celui qui la garde veille inutilement. » Toutes tes entreprises doivent reposer sur Dieu et sur Sa parole (Josué 1 : 8). Une entreprise dans laquelle Dieu est absent est vouée à l’échec. Alors, ne commets pas l’erreur de laisser ton Dieu en dehors de ton business. Pire, à ne pas donner la dîme de ton revenu, soutenir les plus faibles… Agir ainsi, c’est te priver du succès tant recherché. Donne la priorité à ton Dieu et laisse-Le t’orienter et te guider dans cette aventure entrepreneuriale. Ton succès sera fulgurant !

2. Négliger sa famille

1 Timothée 5 : 8 (S21) « Si quelqu’un ne prend pas soin des siens, et en particulier des membres de sa famille proche, il a renié la foi et il est pire qu’un non-croyant. »

Travailler au détriment de toute ta famille, la négliger pour les résultats fulgurants que tu recherches, est un risque qui pourrait te faire couler. Une bonne vie de famille est indispensable pour ton équilibre moral et spirituel. Il est vrai que concilier vie professionnelle et personnelle se révèle être un défi énorme pour de nombreux entrepreneurs. La charge de travail parfois trop grande, les heures de travail trop denses, le stress lié aux objectifs à atteindre et au personnel à gérer, les clients à prospecter, etc. Cependant, cela ne justifie pas le fait de délaisser sa famille. C’est justement auprès d’elle que tu pourras retrouver le confort et la force pour avancer.

Le soutien moral de la famille est essentiel pour tout entrepreneur. Raison pour laquelle le traitement à leur accorder est déterminant. Si elle fait partie de tes priorités, tu verras qu’elle ne ménagera aucun effort pour te soutenir et s’investir dans ton business. Au cas contraire, si elle est reléguée au second plan ou même pas prise en compte dans ton plan, ce serait une source de disputes interminables, qui affecteraient ton bien-être psychologique et émotionnel.

Aménage ton programme de travail de sorte à accorder autant de temps à ton travail qu’à ta famille. Trouve du temps pour elle notamment, des journées de détente, des sorties découvertes, etc. Ton business doit garantir l’équilibre de ta famille et non la déstabiliser.

3. Négliger sa santé

Négliger sa santé, c’est abréger son rêve et retarder son succès. Il te faut prendre soin de ta santé pour avoir la force et l’énergie nécessaire pour déployer ton business. S’il arrive que tu tombes malade, tu seras obligé de tout stopper et mettre tes projets en veille. Alors, apprends à t’imposer une bonne hygiène de vie. C’est essentiel pour ton bien-être.

Travaille avec ardeur mais à certains moments, autorise-toi des pauses et des moments de repos. Ils sont nécessaires à ta productivité. Fixe-toi des horaires à respecter scrupuleusement. Il te faut savoir organiser ton emploi du temps de sorte à alterner travail et repos. Je peux te garantir que te ressourcer te permettra d’étendre ta créativité et laisser libre cours à l’émergence d’idées nouvelles. Afin d’être d’attaque pour de nouveaux challenges à venir.

4. Brader ses services

Tous les risques ne sont pas bons à prendre lorsqu’on entreprend. Offrir des services gratuits pour espérer obtenir plus de clients, est un danger qui pourrait te faire couler. En créant ton entreprise, tu es censé faire du profit et la rendre prospère, et non faire de la charité pour offrir des produits ou services gratuits à tes frères et sœurs en Christ, ta famille, etc. Dis-moi, comment assureras-tu tes charges (factures, salaire du personnel, matériels de travail, loyer, etc.) si tu offres tes services gratuitement ? Comment feras-tu avancer ton entreprise, développer tes activités, conquérir de nouveaux marchés, communiquer efficacement sur tes services et produits si tu n’as pas suffisamment de ressources financières ?

Cesse de brader tes prestations ; la valeur de ton travail ne doit pas être marchandable. Accorde des rabais si tu le souhaites, fais des offres promotionnelles, mais ne brade pas tes services pour espérer satisfaire tes proches ou avoir plus de clients. Un client qui sait la valeur de ce tu proposes, ne discutera pas si longtemps pour l’acquérir. La plupart du temps, le problème se situe au niveau des membres de nos familles et de nos communautés qui demandent des faveurs pour un service ou un produit qu’ils iront payer plus chers ailleurs.

Surtout n’octroie pas de crédits à tout va. Sois sage dans ton désir d’accompagner financièrement tes proches. Certains risques ne valent pas la peine d’être pris surtout s’ils constitueront le point de départ de ta chute.

5. S’endetter auprès des banques

Proverbes 21 : 20 (S21) « On trouve de précieux trésors et de l’huile dans le domaine du sage ; l’homme stupide, lui, les engloutit. »

Généralement, quand on démarre une entreprise, on n’a pas suffisamment de fonds disponibles pour couvrir toutes les charges nécessaires. Dans le souci d’y remédier, on se lance tout de suite dans la recherche effrénée de fonds. Si certains sollicitent des prêts participatifs auprès de leurs proches, d’autres par contre se tournent vers les établissements bancaires.

A mon humble avis, mieux vaut démarrer avec ce qu’on a et réinvestir progressivement son capital pour agrandir son marché. Enchaîner prêts bancaires sur prêts, c’est comme s’enliser dans du sable mouvant. En effet, à terme, tu devras rembourser le prêt contracté auprès de la banque et cela pourrait constituer un poids sur ta trésorerie. Et s’il arrive que tu accuses du retard dans le paiement, tu devras faire face aux pénalités et autres frais de retard qui mettraient en mal les finances de ton entreprise. Proverbes 22 : 7 (S21) « Le riche domine sur les pauvres, et celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête. »

Alors, avant de te lancer, assure-toi d’avoir les ressources nécessaires. Fais le point sur ton revenu. Assure-toi que tu peux couvrir les coûts fixes et les charges liés à ton entreprise. L’idéal serait de prévoir de quoi tenir sur un an, dans l’attente des premiers bénéfices.

Par-dessus tout, gère sagement tes biens, fais des réserves, ne t’endette pas pour des choses sur lesquelles tu n’auras pas un retour sur investissement. L’homme sage économise en vue de prévenir les temps difficiles. Privilégie la prévoyance et la modération dans ta gestion. Le crédit facile a conduit de nombreux entrepreneurs au bord de la faillite.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close