Search

Est-ce que je peux réveillonner dans ma future belle-famille ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Voici que la fin de l’année approche et les moments familiaux vont se succéder, en effet, quand bien même toutes les familles ne fêtent pas Noël (cadeaux, sapins, père-noël,..) ou encore le réveillon de la nouvelle année, il s’agit tout de même d’une bonne occasion pour se retrouver tous ensemble autour d’une table et de se revoir parfois depuis quelques mois. Alors lorsqu’on est fiancé(e) et que toute excuse est bonne à prendre pour être avec la personne que l’on aime, la question du lieu du réveillon pointe le bout de son nez. Finalement, est-ce que je peux réveillonner dans ma future belle-famille ?

Où aller ?

Lorsque nous nous marions, il faut bien que l’on se souvienne d’une chose importante, c’est que ce sont nos parents qui nous marient. Donc, en principe, si à l’heure actuelle, tu es fiancé(e) c’est que tes parents et les parents de ta/ton futur(e) femme/mari, ont consenti à cette union à venir. Ce qu’il ne faut pas négliger, ni oublier lors des fiançailles, c’est d’honorer les parents que ce soit d’un côté ou de l’autre.

Donc en soi, il n’est pas déconseillé de le faire puisque lors des futures retrouvailles familiales, après le mariage, tu feras intégralement partie de la famille. Ce sera l’occasion pour toi, selon l’organisation des familles, de faire la connaissance des tantes et oncles ou encore cousins et cousines que tu n’as pas encore eu l’occasion de rencontrer. Cependant, ce qu’il ne faut pas faire, c’est prendre des décisions et les imposer aux parents.

En effet, tout se fait dans la discussion pour ne pas qu’une famille se sente lésée par rapport à l’autre. En revanche, une discussion avec les parents de sorte que les deux familles se sentent honorées et respectées, est un bon parti. Dans ce cas de figure, nous sommes en amont du mariage, puisqu’il s’agit des fiançailles. Une fois mariés, il faudra prendre une décision à deux et s’imposer un peu mais toujours dans l’équité, pour éviter le favoritisme d’une famille par rapport à une autre ou encore que l’un des deux époux soit frustré d’être plus dans sa belle-famille que dans sa famille.

En clair, on ne s’impose pas aux parents, tu proposes et tu discutes avec ta promise/ton promis dans le but de ne priver personne de ta présence et de ne décevoir personne.

Se donner des limites

Alors oui, tu es fiancé (e), mais ce n’est pas une raison pour croire que tout est permis, il sera important de se fixer des limites pour ne pas attiser la flamme. Ne pas se retrouver seuls, tous les deux dans une chambre ou encore dans un coin sombre mais véritablement profiter de ce moment convivial, pour découvrir la belle-famille et en apprendre plus sur elle, sur son histoire, les goûts de chacun et tisser des liens.

Il ne faut pas trop s’imposer non plus (son point de vue, sa manière de faire,…). A contrario, il ne faut pas non plus rester effacé pendant l’ensemble de la soirée. Il faut se sentir à l’aise ; ta future belle-famille ne va pas te manger.

1 Timothée 5 : 1-2 (LSG) «  Réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père; exhorte les jeunes gens comme des frères, les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des sœurs, en toute pureté. »

Je te souhaite de passer de très beaux moments avec ta famille et ta future belle-famille. Prends des photos et fais des vidéos mais surtout dans la tête, car finalement ce sont ces souvenirs que nous garderons le plus avec des anecdotes à raconter par la suite ! Amuse-toi bien sans oublier qui tu es et qui tu sers !

Je t’écris avec Amour !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close