Search

Je ne suis plus vierge et je culpabilise.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

D’entrée de jeu, je me permets de te dire que je compatis avec toi. Si nous devions mesurer nos existences par rapport à l’éternité, je dirai que le temps de nos passages respectifs sur Terre serait comparable à un grain de sable dans un vaste désert s’étendant à perte de vue. Au vu et au su de ceci, cela pourrait nous sembler complètement dérisoire, on pourrait même finir par se dire que si tel est le cas, à quoi bon vivre ! Je répondrai à cela que quand bien même étant court, c’est un temps précieux que Dieu met à notre disposition pour changer, impacter et influencer jusqu’à dans l’éternité, la vie des personnes qui nous entourent.

Nous sommes donc nés, chacun pour notre part et à notre façon, pour devenir des phares pour ceux qui sont dans encore l’obscurité. Nous sommes nés pour être la preuve même de l’existence de Dieu, de Sa puissance et de Son amour pour les êtres humains peuplant cette planète. Ta vie est donc bien trop précieuse pour que Dieu accepte de te voir sombrer dans un cercle de culpabilité mensongère, d’ignorance et de honte, sans rien faire. Dieu est un Père, notre Père. Alors voici ce qu’Il veut que tu saches.

Ce qui est fait est fait, tu ne peux pas changer le passé.

Osée 4 : 6a (LSG) « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. »

Ephésiens 1 : 7 (LSG) « En Lui nous avons la rédemption par Son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de Sa grâce. »

Hébreux 9 : 12 (LSG) « Et Il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux mais avec Son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. »

1 Jean 1 : 9 (LSG) « Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

T’es-tu déjà posé la question de savoir pourquoi Jésus avait demandé cette fois-là, dans le livre de Matthieu, à tous ceux qui étaient fatigués et chargés de venir auprès de Lui se reposer et prendre Son joug, qui est doux ? C’est parce qu’Il était le seul capable de porter ce poids-là pour nous, car par nos propres efforts nous ne le serions pas et ne le pourrions pas. Il est cette lumière capable d’éclairer toutes nos obscurités et c’est ce qu’Il a fait à la croix en se sacrifiant pour nos péchés, en revenant le troisième jour, en lavant nos robes toutes sales avec Son sang.

Mon ami(e) du bout du monde, tu n’es pas Dieu, pas plus que je ne le suis, donc pourquoi tentes tu de porter le poids du monde sur tes épaules ? Pourquoi laisses-tu le diable te mentir au travers de cette culpabilité continue alors que Yahvé, Lui, est déjà passé à autre chose après ta repentance sincère ? Pourquoi demeures-tu paralysé(e) par ce mensonge qui entretient la honte alors que Jésus, te dit que tu as de la valeur ?

Ce qui est fait est fait, notre passé nous ne pourrons plus le changer, ni les actes que nous avons commis. Le plus important pour Dieu ne réside pas dans ce qui est arrivé auparavant mais sur qui nous sommes à présent et qui nous serons demain. Il est sans doute Celui qui mise le plus sur nous. Il nous a pardonné alors pardonnons-nous aussi à nous-mêmes. Le seul but du diable est de te maintenir dans cet état pour t’empêcher d’éclore, parce qu’il a peur de ce que tu pourrais devenir.

Il est vrai tu as eu des relations sexuelles hors mariage, que tu n’es plus vierge, certes, mais tu as demandé pardon à Dieu et tu t’es déjà repenti(e) : donc s’il te plait, arrête d’essayer de faire pénitence. Jésus l’a déjà fait pour toi, oui aucun de nous ne l’avons mérité, c’est par la grâce que cela nous a été accordé.

Accepte le pardon de Dieu et laisse-Le te restaurer.

Lamentations 3 : 22-23 (LSG) « Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; Elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que Ta fidélité est grande ! »

Psaumes 103 : 8-10 (LSG) « L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté; Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas Sa colère à toujours; Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités. »

Psaumes 103 : 11-14 (LSG) « Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant Sa bonté est grande pour ceux qui Le craignent ; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Il éloigne de nous nos transgressions. Comme un père a compassion de ses enfants, l’Eternel a compassion de ceux qui Le craignent. Car Il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière. »

Dieu nous demande de Lui faire confiance et de nous abandonner à Son action, de suivre Ses instructions, d’avoir foi et de toujours nous attendre à Lui. Il sait que nous ne sommes pas infaillibles mais Il nous demande de faire confiance à l’action du Saint-Esprit dans nos cœurs. Pas d’être des surhommes, juste des hommes et des femmes, juste Ses enfants, c’est une vérité que l’on finit par admettre avec le temps.

Il y a bientôt quatre ans de cela, j’ai eu des relations sexuelles hors mariage. Je n’avais pas encore fait une rencontre personnelle avec Jésus mais j’avais grandi dans une famille chrétienne. C’était ma première année d’université et je voulais faire comme tout le monde. Mais au bout d’un certain moment, cela a commencé à me peser sur le cœur. Et j’étais si triste, je ne comprenais pas pourquoi. Et après m’être rétractée me sentant perdue, Jésus m’a trouvée: la plus belle rencontre de ma vie. J’en ai parlé très longuement avec mon père spirituel, de ce que j’avais fait, je me suis repentie. Il m’a fallu trois ans tout de même pour accepter que Dieu m’ait pardonnée, tout ça parce que j’étais dans l’ignorance et n’avais pas encore saisi la révélation de la puissance du sang de Jésus. Le diable en profitant, m’avait cloisonné dans une prison de culpabilité, de dépression et de manque de confiance en soi. Et c’est ce piège-là que je désire de tout cœur que tu évites.

Accepte ce que tu as fait, mais accepte aussi le pardon de Dieu, et pardonne à ceux à qui tu en tiens rigueur à cause de cela (y compris toi-même). Puis laisse le Saint-Esprit faire Son travail de restauration en toi. Petit à petit, un pied devant l’autre. Ce n’est pas la fin de ton histoire, juste une partie de ton témoignage. Sur ce, passe une magnifique semaine, mon frère ou ma sœur du bout du monde.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close