Search

La foi pour triompher des problèmes

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La foi joue un rôle fondamental dans la vie d’un enfant de Dieu né de nouveau et elle vient de ce que l’on entend. La foi est le moyen par lequel nous nous approprions les promesses de notre Père céleste, qui nous aime d’un amour inconditionnel. Mais la vie d’un enfant de Dieu n’est pas toujours un long fleuve tranquille, elle est parsemée d’embûches et de crises et si nous ne faisons pas attention, nous risquons de perdre notre foi, bien plus précieuse que l’or périssable (1Pierre 1 : 7). Dans notre marche chrétienne, nous serons confrontés à des situations qui pourraient nous déstabiliser, nous faire perdre la foi. Heureusement, la bible offre une panoplie d’exemples de nos ancêtres dans la foi qui bien qu’ayant vécu toutes ces tribulations, nous ont laissé des exemples d’encouragement.

La foi de Josaphat qui a amené Dieu à agir en sa faveur

Nous connaissons tous l’histoire de Josaphat ; histoire que l’on peut trouver dans le livre de 2 Chroniques des chapitres 17 à 20. Josaphat est un roi de Juda qui rechercha Dieu toute sa vie et ne suivit pas les Baals, ce qui fit en sorte que Dieu affermisse la royauté entre ses mains. Durant son règne, Josaphat connut des tribulations comme chacun d’entre nous et c’est dans le chapitre 20 qu’est relaté comment il mit sa foi à l’épreuve, lorsqu’on vint lui annoncer que des ennemis venaient l’attaquer.

2 Chroniques 20 verset 2 -3 (LSG) On vint avertir Josaphat, « des ennemis arrivent, c’est une vraie multitude venue d’Edom au-delà de la mer, elle est à Assasson-Tamar c’est-à-dire En-Gadi » Josaphat effrayé consulta Yahvé et proclama un jeûne pour tout Juda.

Ici, on voit que Josaphat est attaqué par des ennemis, tout comme nous, qui régulièrement sommes assaillis par toutes sortes de problèmes et de difficultés dans la vie. Ce qui est important ce n’est pas tant ces problèmes qui nous tomberaient dessus mais notre attitude face à eux.

Au verset 12 du même chapitre Josaphat fait cette prière « Ne nous feras tu pas justice ô Dieu, nous sommes sans force devant cette armée immense qui s’avance contre nous, nous ne savons plus que faire: nos yeux se tournent vers toi. » Ici Josaphat, au lieu de se lamenter, de se plaindre, il se tourne vers Celui-là qui peut le délivrer de tout mal et reconnaît son incapacité à gérer ce problème auquel il fait face. Cette attitude de Josaphat doit nous encourager à avoir la bonne attitude quand nous rencontrons des difficultés.

En effet, Dieu finit par répondre à la prière de son serviteur Josaphat. Au travers d’une personne le Seigneur répond : n’ayez pas peur ne tremblez pas devant cette foule immense, car ce combat ne sera pas le vôtre mais celui de Dieu (2 Chroniques 20:15). Oui Dieu veut combattre pour toi et pour moi bien-aimé mais pour qu’il puisse agir nous devons activer cette intervention par la foi. Car nous savons que sans la foi il est impossible de plaire à Dieu. Nous voyons donc par cet exemple d’un épisode de la vie de Josaphat comment Dieu a agi pour le secourir.

La foi qui déplace les montagnes

Dans l’évangile de Marc 11:22-23 (LSG) il est écrit « Jésus répond : Ayez foi en Dieu ! En vérité, Je vous le dis, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir ! » Ce verset est on ne peut plus clair ! Nous devons avoir foi en Dieu, non en nos capacités limitées mais en la pleine puissance divine qui ne connaît aucune limite. 

Que représente la montagne dans cette parole ? La montagne représente les obstacles, les difficultés de la vie, les problèmes et globalement tout ce qui pourrait nous empêcher d’avoir une vie paisible. Il peut s’agir de la maladie, le chômage, la stérilité, la perte d’un être cher, le désir de se marier bref tout ce qui constitue un obstacle à notre épanouissement spirituel ou personnel.

Nous avons reçu un ordre divin : avoir foi en Dieu quelles que soient les circonstances. Ce n’est pas à nous de régler nos problèmes mais le Seigneur, souvenons-nous de ce qui est écrit dans Jean 15:5 (LSG) « sans Moi vous ne pouvez rien faire ».  Laissons donc notre foi activer la pleine puissance de Dieu. Et cette foi dont il est question est une foi active et non une simple espérance comme il est écrit dans Hébreux 11:1 (LSG) La foi est la ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Quand on a foi en Dieu face à des problèmes, on s’attend à ce qu’Il agisse et de façon miraculeuse !!!

La foi l’antidote de la peur

Tout comme la foi est le catalyseur pour activer l’action divine dans nos vies, le doute paralyse également l’action du Saint-Esprit dans nos vies. Le doute est l’ennemi numéro un d’une vie de foi triomphante. Nous nous rappelons tous de l’épisode du Seigneur Jésus dans la barque avec Ses disciples Marc 4 : 35-41. Le vent soufflait si fort, la barque se remplissait d’eau et les disciples ont commencé à s’affoler, alors que dans la barque était couché le Maître. Ils ont du interrompre le sommeil du Seigneur pour que ce dernier agisse. Il est important de voir comment s’est comporté le Seigneur Verset 40 : « Pourquoi vous mettre dans un tel état ? n’avez-vous pas donc la foi ? » Pour vivre une intervention miraculeuse face à nos problèmes la foi est la réponse.  

Cette attitude des disciples nous est familière ; lorsque tout va mal et que nous avons l’impression que Dieu semble silencieux face à nos problèmes, nous perdons foi et empruntons le chemin de la peur et du doute. C’est la même chose quand Pierre a vu Jésus marchant sur l’eau dans Mathieu 14 : 28 -31 (LSG) Pierre alors Lui dit: Seigneur si c’est Toi, ordonne que j’aille vers Toi sur les eaux et Il lui dit viens ! Pierre sortit de la barque, il marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais voyant que le vent était fort, il eut peur; et comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria: Seigneur, sauve-moi !  Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit et lui dit homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?  

Tout semblait aller si bien jusqu’à ce que Pierre se focalise non sur la parole de son maître mais sur les circonstances (le vent) … Leçon : Quand nous abandonnons le chemin de la foi, il est plus facile pour nous de sombrer totalement. La foi est cette lanterne, cette brèche qui nous lie à notre Père céleste.

Les difficultés auxquelles nous pouvons faire face, loin de nous éloigner de Dieu devraient être des occasions au travers desquelles nous devrions expérimenter la puissance de Dieu au travers de notre foi. Aucun problème n’est au-dessus de notre Dieu pour qu’Il ne puisse agir ; ce qui est requis de nous c’est juste la foi qui active les miracles, une foi active et non passive…Tant que Jésus est dans notre barque, quelles que soient les tempêtes et les orages, tout va bien.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close