Search

La jalousie dans le couple : comment la contrôler ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La jalousie est un sentiment, une émotion que nous avons pu ressentir, au départ, indépendamment de notre volonté, mais que nous avons développée, que nous avons laissé prendre racine dans notre cœur, et qui nous afflige tant nous peinons à la maîtriser. Est-ce la volonté de Dieu pour un de Ses enfants d’être jaloux ? Comment est-il possible pour un chrétien d’en être animé ?

De nos jours, de nombreuses personnes en souffrent, spécifiquement, dans leurs couples : un conjoint soupçonneux, possessif, qui peut même devenir tyrannique et pousser l’autre à vivre dans une atmosphère de frayeur et d’inquiétude constante. Mais pourquoi des couples chrétiens en souffrent ? D’où provient cette jalousie, comment y remédier, comment la contrôler ?

Connaître l’origine de la jalousie de notre conjoint.

Selon une définition de Larousse, la jalousie c’est « désirer ardemment une chose possédée par un autre et que l’on regarde comme un avantage enviable ». Qu’en est-il dans le cadre du mariage ? Elle se manifeste par le fait d’être trop possessif et soupçonneux, en insécurité permanente quant à la fidélité de l’être aimé. Ce qui est sûr, c’est que ce sentiment ne peut naître du jour au lendemain. A l’image de certaines émotions, la jalousie pourrait être le fruit d’une expérience négative.

La plupart du temps, elle fait naître chez certaines personnes une forme de fragilité, plusieurs d’entre eux ayant probablement eu un vécu difficile, parfois une enfance contrariée, voire traumatisante, due à un manque d’amour de la part de leurs parents, de la maltraitance, etc. Cela a également pu développer en eux du rejet, de l’insécurité, de la méfiance, de la suspicion, etc. Et ils ont grandi avec un grand manque de confiance en eux, et un manque d’assurance, qu’ils manifestent dans leur quotidien, dans leur entourage.

On entend souvent dire que notre passé ne doit pas déterminer notre avenir. Il est vrai qu’en tant qu’enfants de Dieu, nous ne sommes plus censés être esclaves de notre passée, désormais étant de nouvelles créatures en Christ, « toutes choses anciennes sont passées » (2 Corinthiens 5:17LSG). Certes nous avons reçu une nouvelle identité en Lui mais la Parole nous enseigne que nous devons jour après jour marcher selon l’Esprit, afin de ne pas accomplir les désirs de la chair.(Galates 5:16 (LSG).

La  jalousie n’est pas un fruit de l’esprit mais de la chair : « Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, etc. » Galates 5:19-20 (LSG). Nous comprenons que la jalousie ne fait pas partie des desseins de Dieu pour les couples. Cependant, tel que tout trait de notre personnalité qui pourrait devenir nocif sur le long terme, la jalousie doit être prise au sérieux et traitée, sinon elle risque de s’envenimer et de causer beaucoup de dégâts dans nos foyers respectifs.

Nous avons pu constater qu’une personne jalouse a cette tendance à avoir une faible opinion d’elle-même, elle ne croit pas en elle, et va même jusqu’à rejeter sa propre image, à vouloir ressembler à une autre personne, à aspirer intérieurement à être comme elle, et même à  être obsédée par elle. Est-ce dû à son passé ? Certainement. Que nous dit la Parole ? « Ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien » Esaïe 43:18 (LSG).  Mon frère, ma sœur, demande de l’aide au Saint-Esprit afin de pouvoir être restauré de ton passé, devenir une personne meilleure pour toi et ton conjoint. Et rappelle-toi, tu es choisi et voulu de Dieu, tu dois apprendre à aimer Sa création que tu es, parce que « tu as du prix à Ses yeux, parce que tu es honoré et qu’Il t’aime » Esaïe 43:4 (LSG).

Apprendre à s’apprécier, faire confiance à  son conjoint.

L’amour est un sentiment que nourrit tout couple qu’il soit chrétien ou non. Comme nous le savons déjà, l’amour est le premier sentiment qui amène l’homme à s’attacher à sa future femme et à s’unir avec elle. Mais avant de parler d’amour entre un mari et sa femme et vice versa, j’aimerais parler de l’amour qu’un être peut ressentir envers lui-même, l’estime qu’il peut avoir de lui-même.

Que nous dit la Parole? « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Marc 12:31 (LSG). Il ne s’agit pas uniquement d’un simple verset mais d’un commandement de Dieu, le deuxième. Dieu veut que tu aimes ton prochain mais comme toi-même, oui Il veut également qu’en tant que Sa créature, tu t’apprécies tel qu’Il t’a créé. Tu as été créé à Son image : « Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous » 1 Jean 4:17 (LSG). Il est important de s’apprécier, de s’aimer pour pouvoir aimer en retour.

Lorsqu’une personne a une piètre estime d’elle-même, son conjoint le ressent et leur couple va en subir les conséquences. Il va manifester difficilement de l’amour, témoigner peu d’affection autour de lui, à son conjoint notamment. Il est le premier à en souffrir et son conjoint le deuxième. Que nous dit la Parole ? « Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église » Éphésiens 5:29 (LSG). Tu ne peux pas haïr ta propre personne, ta propre chair, mais commencer à te valoriser à la hauteur de Dieu pour estimer ton conjoint également. Vois-toi tel que Dieu te voit : « Je Te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres (celle que je suis) sont admirables » Psaumes 139:14 (LSG). Souviens-toi, « tu aimeras ton prochain comme toi-même » Galates 5:14 (LSG)

Et comme le dit encore la Parole : « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui » 1 Jean 2:10 (LSG). En effet, tu ne seras plus une source d’anxiété, de frustration pour ton époux (se), tu n’instaureras plus un climat de terreur car tu vas apprendre également à faire confiance, car la confiance est la base de toute relation maritale solide. Faire confiance, ne plus être dans le contrôle et surtout lâcher prise. Car la jalousie faisait naître en toi de la suspicion envers ton mari ou ta femme, t’empêchait d’entendre la voix du Saint-Esprit et de te laisser guider par Lui. Tu vas pouvoir expérimenter la paix dans ton foyer, car tu seras en paix avec toi-même et un instrument de quiétude, de sérénité.

Quant à toi, mon frère, ma sœur, je sais que ce n’est pas facile de devoir faire face à un époux jaloux ou une épouse jalouse, mais tu dois faire preuve de patience. N’oublie pas, tu n’es pas seul(e), le Saint-Esprit est d’un soutien infaillible.

Exercer sa patience, être à l’écoute de son conjoint.

Comme je le mentionnais plus haut, mon frère, ma sœur, face à ton conjoint jaloux, tu ne dois pas t’isoler, te renfermer sur toi-même, baisser les bras, et renoncer. Je t’invite à exercer ta patience, ta sagesse et surtout ton discernement ; n’essaie pas de t’appuyer sur des raisonnements d’homme mais appuie-toi sur le Saint-Esprit, ouvre Lui de ton cœur et demande-Lui la direction à suivre. Souvenons-nous de ce que la Bible nous dit : « Que celui qui est sage prenne garde à ces choses ! Que celui qui est intelligent les comprenne ! Car les voies de l’Éternel sont droites ; les justes y marcheront, mais les rebelles y tomberont » Osée 14:19 (LSG).

De même la Bible déclare : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, etc. » Galates 5:22 (LSG). La patience est un fruit de l’esprit, une vertu pour quiconque l’exerce. Nous devons prendre conscience que certaines situations sont passagères et ne vont pas s’éterniser ; elles nous permettent de nous affermir davantage, de grandir non seulement en sagesse mais également en maturité. Dieu n’est pas indifférent face à ce que nous traversons mais bien au contraire, Il va nous équiper pour pouvoir les aborder. Il désire que nous fassions preuve de patience envers notre époux (se) : « Sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience » Jacques 1:3 (LSG).

Nous devons juste être à l’écoute de notre Seigneur, de Son Esprit, persévérer dans la prière. Être également à l’écoute de notre conjoint, essayer de le comprendre, de lui accorder toute notre attention ; nous montrer compatissant à son égard, sans être forcément dans le jugement : « Enfin, ayez tous les mêmes pensées et les mêmes sentiments, soyez pleins d’amour fraternel, de compassion, de bienveillance » 1 Pierre 3:8 (SG21). Soyons des instruments de paix, des messagers de bonheur pour nos époux(es) et non des sources d’agitation, de perturbation. Souvenons-nous de ce verset : « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » Matthieu 5:9 (LSG).

Je vous laisse méditer ce verset :

« Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. » 2 Corinthiens 3:18 (LSG)

Que notre Seigneur, qui nous a créés à Son image, nous aide à nous voir, en tant qu’individus, tels que nous sommes, des créatures merveilleuses, perles de prix. Puisse-t-Il nous révéler Son amour, Sa compassion, Sa bienveillance, Sa bonté, Sa patience, Sa sagesse, Son humilité, Sa persévérance, afin d’être de meilleures versions de nous-mêmes, en tant que couple, davantage à Sa ressemblance pour Sa seule et unique gloire.

Amen.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close
Fermer
S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
RESTEZ CONNECTÉS!
Recevez dans votre boîte email l'exhortation du jour, la prière du matin ainsi que les nouveaux articles publiés.