Search

Persévère en tout temps : garde la foi !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Luc 18 :8 (Darby) : « Mais quand le fils de l’homme viendra, trouvera-t-Il de la foi sur la terre ? »

Dans mes jeunes années de foi, j’ai été entourée par des aînées dont la foi me boostait, me challengeait et m’impressionnait. Je me disais : comment font-ils pour aimer et vivre autant pour le Seigneur, alors que moi je m’efforce sans trop parvenir à trouver un certain équilibre spirituel ?

Je les enviais tellement d’être aussi proches du Seigneur et je désirais de tout mon cœur être comme eux. Les années ont passé, et ma foi a connu des hauts et des bas et j’ai traversé des épreuves coriaces qui, curieusement par la grâce de Dieu, au lieu de m’éloigner de mon Seigneur, m’ont plutôt donné de me rapprocher davantage de Lui et de Le connaître un peu plus.

Cependant, les choses ne sont pas restées comme par le passé. J’ai malheureusement vu des personnes qui par le passé, avaient été des modèles pour moi, qui m’inspiraient par leur foi, qui ont abandonné, du jour au lendemain, la foi.

Face à cette situation, je me suis interrogée : comment faire donc pour ne pas abandonner l’objet de son espérance ?

Galates 5 :7 (Darby) : « Vous courriez bien, qui est–ce qui vous a arrêtés pour que vous n’obéissiez pas à la vérité ?»

La Bible compare la marche par la foi à une course. Pour pouvoir mener à bien sa course et arriver à destination sans rebrousser chemin, telle une course normale, plusieurs paramètres sont à prendre en compte, à savoir :

Se ressourcer dans la Parole de Dieu

Osée 4 :6 (Darby) : « Mon peuple est détruit, faute de connaissance. »

Beaucoup font naufrage dans la foi, parce qu’ils ne prennent pas la peine de lire et méditer la Parole. Ils se contentent des prédications d’un homme de Dieu. Et si cet homme de Dieu finit par prêcher une doctrine étrangère à la Sainte Parole, ils ne pourront pas discerner l’erreur de cet homme de Dieu et tomberont dans un piège terrible qui les entraînera loin de la pensée de Dieu.

Nous voyons dans la Bible, une attitude louable et à imiter, de certaines personnes nommées les chrétiens de Bérée qui, lorsque l’Apôtre Paul et Silas étaient allés vers eux pour les enseigner et leur montrer le chemin à suivre, ils reçurent la Parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les Ecritures pour voir si les choses étaient ainsi. (Actes 17 :11).

Chercher soi-même de tout son cœur à connaître la pensée de Dieu inscrite dans Sa Parole, devrait être la priorité de tout enfant de Dieu ;

Mettre en pratique la Parole

« Mais mettez la Parole en pratique, et ne l’écoutez pas seulement, vous séduisant vous-mêmes. »  Jacques 1 :22 (Darby)

C’est une chose de prendre le temps de lire et méditer la Bible, c’en est une autre de la mettre en pratique. Cependant, pour une croissance saine de la foi, il faut qu’elle puisse se conformer à la Parole de Dieu. Autrement, ce serait de la séduction.

Nous vivons actuellement l’ère du christianisme où beaucoup enseignent la Parole, mais sont incapables de mettre en pratique ce qu’ils enseignent eux-mêmes. C’est vraiment dommage pour nous.

L’exhortation suivante de l’Apôtre Jacques est à prendre en compte : « Mais celui qui aura regardé de près dans la loi parfaite, celle de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais un faiseur d’œuvre, celui-là sera bienheureux dans son faire. » Jacques 1. 25 (Darby).

C’est seulement en obéissant à la Parole de Dieu qu’on peut dire avec certitude qu’on aime Dieu et que l’on vit par la foi, (Jean 14 :15)

Cependant, j’avoue que ce n’est pas facile de mettre en pratique la Parole, car l’esprit est prompt, mais la chair est faible. D’où l’exhortation de notre Seigneur Jésus–Christ à veiller et prier (Matthieu 26. 41) ;

Veiller et prier

1 Pierre 5 :8 (Darby) : « soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde autour de vous, cherchant qui il pourra dévorer. »

Tout enfant de Dieu se doit d’être une sentinelle. Cette dernière est caractérisée par les veilles pendant le jour et surtout la nuit, pour surveiller si un danger se pointe pas à l’horizon. Sans veille, on s’expose à de multiples dangers.

Aujourd’hui, les ténèbres ont envahi l’Eglise parce que les sentinelles se font de plus en plus rares. On prêche la Parole, mais on ne prend pas le temps de suivre les âmes. On devient de plus en plus les coachs de vie au lieu d’être des encadreurs spirituels ; on ne prend plus le temps d’avertir les déréglés, de discipliner une personne qui vit dans le péché, de peur de perdre les fidèles. Nous ne faisons pas bien ainsi.

Garder un aspect de la Bonne Nouvelle et négliger un autre aspect, créé l’indiscipline et la confusion. Dieu est un Dieu de discipline et par conséquent, nous Ses enfants, devons également être disciplinés. C’est pourquoi, pour bien veiller, nous devons prendre le temps de rechercher Sa face dans la prière. Porter les âmes au Seigneur, porter les besoins de l’Eglise. Parlez au Seigneur de nos faiblesses et par-dessus tout, L’adorer en tout temps.

Ecouter son témoignage intérieur

Romains 8 :16 (Darby) : « L’Esprit Lui-même rend témoignage à notre esprit… ».

Beaucoup sont ceux qui ont abandonné la foi, parce qu’ils n’ont pas pris le temps d’écouter le témoignage de l’homme intérieur. Tout ce qui se rapporte à ta vie, à ton bien-être spirituel, n’est pas écrit de façon explicite dans la Bible.

En effet, il y a des décisions de la vie que tu ne devras prendre qu’en écoutant l’Esprit de Dieu en toi. Je peux prendre ici comme exemple, le choix d’un conjoint. La Bible ne te dira pas d’épouser le frère X ou la Sœur Y, mais c’est l’Esprit de Dieu en toi qui te convaincra du bon choix.

Toutefois, il faut toujours que ton témoignage intérieur soit en accord avec la Parole de Dieu. Autrement, c’est la voix de la chair qui te parle tout haut, ne l’écoute pas.

Si tu prends le temps de nourrir ton homme intérieur des choses de l’Esprit, sois sûr qu’il ne t’amènera pas à suivre des chemins qui t’éloigneront de ton Dieu.

Etre prompt à pardonner

Éphésiens 4 :31 (Darby) : « Que toute amertume, et tout courroux, et toute crierie, et toute injure, soient ôtés du milieu de vous, de même que toute malice. »

L’Église, qui normalement devrait être un havre de paix, endroit de repos, de quiétude, est malheureusement le lieu où l’on trouve toutes les choses mauvaises citées dans le verset ci–dessus.

Cela apporte du discrédit sur le nom de notre Seigneur et refroidit énormément de cœurs. Et beaucoup sont ceux qui s’éloignent du Seigneur à cause de ces maux qui sont de plus en plus répandus dans l’Eglise.

Toutefois, le Seigneur Jésus nous encourage au pardon et à la patience.

Nous n’avons malheureusement pas à faire aux anges mais à des Hommes que Dieu a sauvés par l’œuvre de Jésus–Christ à la Croix et dont Il prend le temps de dépouiller du vieil homme et de revêtir du nouvel homme qui se nourrit des choses d’en-haut (Ephésiens 4 :22-24). C’est pourquoi nous devons être prompts à pardonner et à oublier le tort que l’on nous fait.

Il ne s’agit nullement pour moi d’encourager ou de comprendre ces pratiques diaboliques qui ne devraient pas avoir de place dans l’Eglise. Mais j’exhorte toute personne qui en a été victime, de considérer les voies de son Seigneur, dont les blessures les plus douloureuses ont été faites dans la maison de ses amis mais qui a pardonné (Zacharie 13 :6).

Au regard de tout ce qui précède, sois donc tout(e) entier (e) avec ton Dieu et persévère dans la foi, sachant que ton travail pour Lui n’est pas en vain, car bientôt tu entendras ceci : « Bien, bon et fidèle esclave ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup : entre dans la joie de ton maître » Matthieu 25 :23 (Darby).


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close