Search

Quelle signification spirituelle revêt la Sainte Cène ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

A la lumière des Saintes Écritures, nous avons l’habitude de nous réunir afin de prendre ensemble la sainte Cène dans nos assemblées. Que se cache-t-il derrière le pain et le vin ? Est-ce un simple rituel ? Il nous arrive parfois de faire des choses par habitude, en oubliant le sens. Nous tenterons donc de découvrir à travers cet article la valeur spirituelle de la sainte cène.

La mort et le retour de Seigneur.

1 Corinthiens 11 : 23 LSG « Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où Il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est Mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de Moi. De même, après avoir soupé, Il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en Mon sang; faites ceci en mémoire de Moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’Il vienne. »

Jésus-Christ va instituer la Sainte Cène peu avant Son sacrifice sur la Croix. C’est un acte symbolique qui préfigurait la Croix. C’est l’image de Jésus qui donne Sa vie pour le rachat de nos péchés. Les éléments de la Sainte Cène sont symboliques. Le pain rompu représente le corps du Christ et le vin Son sang versé.

En effet, après la Sainte Cène, Jésus va être livré entre les mains des juifs, il subira les moqueries, les coups et les crachats. Ensuite, ces derniers vont Le livrer au peuple romain. Jésus sera torturé, Il va porter une couronne d’épines, pour finir mains et pieds percés sur une Croix.

Son corps a été meurtri. Si un corps n’est pas blessé, il ne saigne pas. Il fallait que Son corps soit brisé, pour que le sang puisse couler. C’est pourquoi, Il commence la Sainte Cène en rompant le pain, par la suite, Il va prendre la coupe remplie de vin qui représente Son sang versé qui nous lavent de nos péchés.

Ésaïe 53 : 5 (LSG) « Mais Il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. »

C’est par Son sang qui a coulé que nous sommes délivrés de la puissance du péché, de la mort éternelle. Il a scellé par cet acte, une nouvelle alliance, celle de la grâce. Ainsi, chaque fois que nous mangeons le pain et buvons la coupe, nous nous rappelons ce que Jésus a fait. L’acte qui nous a ouvert le chemin de la grâce.

Par conséquent, cela nous rappelle aussi Sa promesse, celle de revenir nous chercher pour les noces de l’agneau.

1 Corinthiens 11 : 25-26 (LSG) « Cette coupe est la nouvelle alliance en Mon sang; faites ceci en mémoire de Moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’Il vienne. »

La communion.

Le mot Sainte Cène signifie « communion ». Selon le dictionnaire français, le mot communion a plusieurs sens. Son premier sens veut dire « Union de personnes qui partagent la même foi. » Non seulement prendre la sainte Cène nous rappelle que nous avons fait une alliance avec Christ, mais aussi que nous appartenons à un corps. Ce dernier est composé de frères et de sœurs qui comme nous ont fait alliance avec le Seigneur. Ensemble nous formons un seul corps.

Ainsi, l’apôtre Paul dira dans 1 Corinthiens 11 : 28-31 (LSG) « Que chacun donc s’éprouve soi-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts. Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. »

Il est important de ne pas prendre la sainte Cène légèrement. Nous devons veiller à être en règle avec Christ, qu’il n’est rien qui fasse obstacle entre Lui et nous. Aussi faire attention à être en paix avec nos frères et sœurs, tant que cela dépend de nous. Si on ne s’examine pas, si nous vivons une vie dissolue, affectionnant des péchés, nous allons à l’encontre de l’alliance de Jésus. Il est mort pour nous donner la victoire sur nos fautes, non pour que nous vivions vaincus par le péché. Nous devons également rester attaché au corps et ne pas vivre dans la division.

La sainte Cène est donc un mémorial très important. Rappelons-nous à chaque moment qu’elle représente la plus grande des victoires qui ait été remportée, la plus belle preuve d’amour que le Seigneur nous a donnée. Veillons donc à honorer et considérer ce rituel certes mais qui symbolise la puissance de la Croix.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close