Search

Jeunes et sexualité : Que devons-nous savoir selon Dieu ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

« Faire l’amour avant le mariage est normal, tous mes copains et mes copines autour de moi le font déjà. Alors, pourquoi pas moi ? » ; « Je vais paraître anormal(e) si je n’ai pas de petit(e)-ami(e). »

Alors, je devrais être comme tout le monde ? Mais au fait, que dit la Bible sur la sexualité ? Est-ce qu’avoir des relations sexuelles avant le mariage est un péché aux yeux de Dieu ?

Le projet de Dieu pour Ses enfants.

Notre Père Céleste veut que nous vivions éternellement heureux et en paix. Son Amour pour nous est si grand. Il ne change pas, peu importent les circonstances.

Un bon père a pour ambition le bonheur de ses enfants, il souhaite ce qu’il y a de mieux pour eux. Même si la Bible considère la sexualité comme tout à fait normale et bienvenue, c’est uniquement dans le cadre du mariage qu’elle est bénie. Une préoccupation trop précoce pour la sexualité, en dehors du cadre défini par Dieu, va certainement perturber l’accomplissement du projet qu’Il a conçu pour Ses enfants, et donc nos enfants, ceux dont nous avons la responsabilité, et que nous souhaitons voir les plus heureux possible. De même, notre Père Céleste veut que nous soyons éternellement heureux.

Esaïe 48 :17, 18 (LSG) « Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur, le Saint d’Israël: Moi, l’Éternel, ton Dieu, Je t’instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre. »

Il promet dans 1 Jean 2 :17 (LSG) « Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. »

A l’origine, Dieu créa l’homme et la femme, afin qu’ils soient ensemble dans le jardin d’Éden. S’il est bon que l’homme et la femme soient ensemble, leur union ne saurait être limitée à l’attirance physique et à la satisfaction physiologique. Le projet de Dieu est que l’homme et la femme se réunissent dans le mariage, où la sexualité ne sera que la manifestation physique de l’amour qui unit les époux, l’un à l’autre, mais surtout avec Dieu.

Avoir des relations sexuelles hors mariage est clairement contre la volonté de Dieu, que ce soit avant le mariage ou bien en commettant l’adultère.

Éveil à la sexualité.

L’adolescence est une période difficile pour nos enfants. Leurs corps changent et se transforment avec la mise en route des appareils reproducteurs et donc les interrogations, et éventuellement les pulsions qui vont avec ces transformations. Que faire de ce nouveau corps, quand on n’est plus un enfant mais pas encore un adulte marié ?

Pour les filles, leur corps prend les atouts d’une femme, propre à générer du désir chez les garçons. Les mœurs modernes autorisent une grande liberté vestimentaire aux jeunes filles et il convient qu’elles puissent en profiter, tout en gardant à l’esprit que le simple fait de porter une tenue laissant apparaître trop ostensiblement leur corps, est propre à générer du désir chez les garçons, ce qui est contraire à la volonté de Dieu:

1 Timothée 2 :9 (LSG) « Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux. »

Pour les garçons, le respect de leurs camarades féminines est primordial. Il est tentant de voir en elles une partenaire potentielle, mais ceci ne saurait prendre le dessus sur le fait qu’elle est comme eux, enfant de Dieu, et que la convoiter constitue déjà un péché :

Matthieu 5 :28 (LSG) « Mais Moi, Je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. »

Enfin, l’immoralité sexuelle souillera votre corps tout autant que votre âme.

1 Corinthiens 6 :18-20 (LSG) « Fuyez l’immoralité sexuelle. Tout autre péché qu’un homme commet est extérieur à son corps, mais celui qui se livre à l’immoralité sexuelle pèche contre son propre corps. Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. »

Le rôle des parents.

Il est important de ne pas nier, ni minimiser les changements et envies des adolescents et jeunes adultes, mais il faut avant tout les écouter et les éduquer selon la Parole de Dieu, pour les accompagner et leur faire prendre les bonnes décisions. Il faut savoir répondre à leurs interrogations, leur expliquer les choses sans fausse pudeur et surtout, leur expliquer qu’il n’y a aucune urgence à exploiter les nouvelles possibilités de leurs corps. Dieu veille sur eux et leur fournira bien plus que le plaisir sexuel s’ils écoutent leur Père Céleste : « Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité » 1 Thessaloniciens 4 :3 (LSG)

En tant que parents, nous nourrissons des inquiétudes légitimes sur les tentations auxquelles nos enfants peuvent être exposés. Tout en maintenant une liberté nécessaire à leur construction, il convient de surveiller leurs fréquentations, aussi bien avec le sexe opposé, qu’au sein de leurs groupes d’amis dont certains pourraient les influencer dans la mauvaise direction. Un enfant élevé selon les principes de la Bible saura choisir ses amis.

Proverbes 28 : 7 (LSG) « Celui qui respecte la loi est un fils intelligent, mais celui qui fréquente des voyous fait honte à son père. »

Au-delà de ces principes, le rôle des parents est d’inculquer à leurs enfants l’amour des autres en tant que vertu fondamentale. Ensuite, de leur apprendre à bien différencier cet amour « Agapé » inconditionnel, qui cherche l’élévation de l’autre et que tout chrétien doit cultiver, de l’amour « Eros » qui vise en effet une satisfaction physique et sexuelle. Ainsi, ils pourront marcher dans la lumière de la Parole de Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close