Search

20 Citations inspirantes de l’évangéliste Kathryn Kuhlmann.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Née le 9 mai 1907 dans le Missouri aux Etats unis, Kathryn KUHLMANN se convertit en 1921 à l’âge de 14 ans. Au début de son ministère, elle était seulement évangéliste et limitait ses prédications au message du salut. Mais en 1947, alors qu’elle prêche ses premiers messages sur le Saint-Esprit, une femme fut guérie d’une tumeur en écoutant sa prédication. Plus tard, un homme fut guéri de la même manière. Ces événements ont marqué le début de son ministère de guérison. En 50 ans de ministère, elle témoigna de l’amour et de la puissance du Seigneur à près de 100.000.000 personnes. Et partout où elle se rendait, ceux qui, jusque-là, pensaient que les miracles étaient impossibles, crurent en leur existence grâce à l’action puissante de Dieu au travers de Kathryn KUHLMANN. Voici quelques-unes de ses célèbres citations:

1. « La foi est cette qualité ou ce pouvoir par lequel les choses désirées deviennent les choses possédées. »

La racine de la vie chrétienne est la croyance en l’invisible. La foi chrétienne a pour objet une réalité qu’on ne voit pas. Dans le monde des sens qui nous environne, le visible devient l’ennemi de l’invisible, le temporel l’ennemi de l’éternel. C’est la malédiction héritée par tous les descendants d’Adam. Notre façon erronée de penser, influencée par l’aveuglement de notre cœur naturel, tend à opposer le spirituel au réel; or ce contraste n’existe pas. Le spirituel est réel. Pour nous élever vers cette sphère de lumière et de puissance dans laquelle les Écritures de vérité nous invitent à entrer, nous devons nous débarrasser de cette mauvaise habitude d’ignorer le spirituel. Détournons notre intérêt du visible pour le porter sur l’invisible. Car la grande réalité invisible, c’est Dieu !

2. « Je ne suis pas une femme ayant une grande foi, je n’ai qu’une petite foi en un grand Dieu. »

Nous avons souvent l’habitude de parler de la taille de la foi que nous devrions avoir pour que certaines choses puissent se faire, ou afin que les montagnes qui se dressent devant nous, soient ôtées. Quand on connaît l’échec, notre entourage nous rappelle que notre foi a été petite, voire inexistante. Cependant, la taille de la foi n’a pas une grande importance quand elle s’appuie sur une révélation d’un Dieu grand et puissant. Si nous avons l’assurance qu’aucune situation n’est impossible à notre Dieu, alors aucune situation ne saurait nous résister. C’est pourquoi le Seigneur pouvait affirmer dans Luc 17:6 LSG: «  Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait. »

3. « Vivre avec foi et courage est quelque chose que la vie exige de chacun de nous. N’abandonnez jamais, absolument jamais ! Ne cédez jamais ! Ne cédez jamais quoi qu’il arrive ! Combattez ! »

Le courage est cette caractéristique d’un être vivant qui lui permet de vaincre sa peur et qui lui fait supporter la souffrance, de braver le danger et d’entreprendre des choses difficiles. Ainsi, quand la foi est présente dans un cœur, elle confère automatiquement le courage. Voici un bon test pour savoir si réellement ce qui nous anime est la foi ou simplement de l’audace.

4. « Ne laissez pas les petits esprits vous convaincre que vos rêves sont trop grands. »

Nous pouvons avoir cette certitude qu’un rêve a été inspiré par Dieu quand celui-ci nous semble trop grand, voire impossible à réaliser. Notre Dieu n’est pas comparable aux humains, Il inspire non pas des choses ordinaires mais extraordinaires. Ainsi, ne nous laissons pas décourager par des hommes qui ne peuvent que nous élever à la hauteur de leurs bras alors que notre Seigneur nous élève à la hauteur de Ses bras.

5. « Il n’y a pas de situations désespérées- il y a juste des gens qui sont devenus désespérés à leur sujet! »

Dans Hébreux 11:19 LSG nous lisons ceci à propos d’Abraham: « Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. » Ce qui revient à dire que pour le patriarche, aucune situation n’était désespérée tant qu’il s’appuyait sur Dieu. Car si notre Dieu ne nous accorde pas la guérison, alors Il nous accordera certainement une résurrection. 

6. « Nous devons d’abord être la personne que nous aimerions être, avant que les choses que cette personne devrait avoir, viennent à nous. »

Il est important de devenir la meilleure version de nous-mêmes, avant d’aspirer à certaines choses. En effet, selon Marc 2.22 LSG « …personne ne met du vin nouveau dans de vielles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdues; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. » Dieu ne donne certaines choses qu’à ceux qui ont le cœur pour le recevoir. Autrement, ce que nous recevrons de Dieu nous détruira. Et ceci n’est pas la responsabilité de Dieu mais la nôtre. Le changement est notre responsabilité et non pas celle de Dieu seulement. Certaines bénédictions ont détournés plusieurs. La Bible nous dit que le vin nouveau fera éclater l’outre si celle-ci est vieille. On perdra le vin et l’outre. Dieu ne veut pas nous perdre.

7. « Dieu n’a jamais permis une à difficulté d’entrer dans votre vie, sans vous donner la capacité de la gérer. »

1 Corinthiens 10:13 LSG  « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

Ce passage Biblique du livre des Corinthiens, nous rassure que Dieu ne permettra pas que certaines choses nous arrivent simplement parce qu’Il est fidèle. Une personne fidèle est celle qui ne renonce pas à ses obligations. Ainsi, Dieu ne nous laissera affronter que des situations que nous pouvons résoudre par Sa capacité en nous.

8. « Qui peut sonder l’amour de Dieu ? Il nous a aimés alors que nous étions encore pécheurs. Vous pouvez être un pécheur en train de lire ces mots en ce moment. Vous avez peut être commis tous les péchés du livre et violé tous les commandements de Dieu. Pourtant, le Seigneur continue de vous aimer. »

Romains 5:8 LSG : «  Mais Dieu prouve Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

La preuve de l’amour infaillible de Dieu est le don de Son fils pour le salut pécheurs. En effet, Christ n’est pas seulement mort pour nous, mais Il est surtout mort à notre place et en tant que nous. Aujourd’hui, quand Dieu nous regarde, Il ne voit pas nos fautes mais l’obéissance parfaite de Christ.

9. « Quand Jésus est mort sur la croix et s’est écrié: « Tout est accompli ! Il est mort non seulement pour nos péchés mais aussi pour nos maladies. »

Esaïe 53:5 LSG : « Mais Il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, Et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. »

Ce qui était une prophétie donnée par Esaïe dans l’Ancien Alliance, a été accomplie à la Croix du calvaire dans la Nouvelle Alliance. Oui, à la Croix, Christ est mort pour nos péchés, mais également pour leurs conséquences. Nous avons déjà été guéris de toutes les maladies, il y a plus de 2.000 ans quand le Seigneur s’est écrié: « Tout est accompli ». Approprions nous seulement cette Parole afin de vivre le miracle de la guérison divine.

10. « Un peu de connaissance et une surabondance de zèle, ont toujours tendance à être nuisibles. Dans le domaine des vérités religieuses, cela est nuisible. »

Nous ne devons pas être remplis de zèle pour faire l’œuvre de Dieu si nous n’avons pas assez pris du temps aux pieds de Jésus.

Ce que le monde veut connaître c’est Dieu et non pas nous. Apprenons à croître dans la connaissance du Seigneur afin de Le révéler au monde.

11. « Dieu ne répare pas l’ancienne vie, ni n’effectue certaines réparations sur l’ancienne vie; Il donne une nouvelle vie, à travers la nouvelle naissance. »

2 Corinthiens 5:17 LSG: « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

La nouvelle naissance marque la création d’un nouvel être dans le cœur, occupé jusque-là par un autre être. C’est le remplacement de l’homme ancien par l’homme nouveau. Dieu n’est pas un mécanicien qui change et répare les pièces d’une voiture en panne. Mais Il est un créateur des nouvelles choses. Il nous donne une nature que nous n’avions pas avant: la nature divine.

12. « Dieu ne cherche pas des vases en or ou en argent. Il cherche des vases consentants. »

Bien souvent, nous disons posséder la foi après avoir prié et proclamé la victoire dans notre épreuve. Mais notre assurance, s’effondre comme un château de cartes quand nous arrivons à entendre des voix humaines, nous expliquant qu’il serait illogique de croire en ce que nous désirons avoir. Deux personnages bibliques se retrouvèrent dans une situation que plusieurs avaient qualifiée d’impossible et d’irréalisable. En effet, Abraham et Sara étaient tous deux très âgées quand ils donnèrent naissance à Isaac leur fils. La naissance d’Isaac était un miracle vu l’âge qu’avaient ses parents: L’un avait 100 ans et l’autre 90 ans. Il est fort probable que quand Abram changea son nom qui signifiait « père élevé » en Abraham qui signifie « père d’une multitude », ses contemporains le prirent pour un fou. Cependant, Romains 4. 20-21 LSG dit à son sujet que: « il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’Il promet Il peut aussi l’accomplir » et Hébreux 11.11 LSG dit au sujet de Sara sa femme que: « c’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendu capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. » Ces deux passages nous apprennent que la foi a la capacité de fortifier, mais aussi de rendre capable.  

13. « La puissance du Saint-Esprit ne se limite à aucun endroit ni à aucun système. »

À partir du moment où nous concevons Dieu avec des limites, celui auquel nous pensons n’est pas Dieu, mais quelqu’un ou quelque chose d’inférieur à Lui ou de différent de Lui. Il ne suffit pas de reconnaître les ressources infinies de Dieu; nous devons également croire qu’Il est infiniment généreux pour nous les accorder ! La première proposition n’exige pas un gros effort de notre foi. Même ceux qui ne sont pas nés de Dieu admettent que le Très-Haut, le possesseur du Ciel et de la terre, doit posséder une richesse telle qu’elle dépasse les facultés humaines de l’imaginer.

14. « La validité de la foi chrétienne repose sur un miracle suprême: la pierre angulaire sur laquelle toute la superstructure du christianisme monte ou descend, dépend de la vérité de ce miracle – la résurrection de Jésus-Christ. »

Le Seigneur est mort dans une défaite apparente. Il a fallu la résurrection pour démontrer le triomphe glorieux de Christ et l’échec lamentable du diable. La résurrection met en évidence aux yeux de tous qui est le vainqueur et qui est le vaincu.

15. « Tout ce que je peux faire, c’est vous montrer le chemin – je peux vous conduire vers le Grand Médecin et je peux prier; mais le reste est laissé à vous et à Dieu. »

Le grand médecin est bel et bien Jésus Christ. Notre part est de croire qu’Il peut guérir toutes les maladies et que Ses serviteurs et servantes ne sont qu’un canal par lequel Il passe pour accomplir Sa volonté.

16. « Le pouvoir de guérison de Dieu est un fait incontestable, avec ou sans assistance humaine. »

La main de Dieu est au-dessus des bras humains. L’homme peut soigner, mais seul Dieu peut guérir. Tous ceux qui entrent dans un hôpital n’en ressortent pas toujours guéris. Par contre, tous ceux que le Seigneur déclare guéris, le sont à l’instant.

17. « Si vous êtes malade et n’avez pas encore reçu le don de la foi pour croire aux miracles, alors procurez-vous la meilleure assistance médicale possible et priez pour que Dieu agisse à travers le vaisseau humain, priez pour que Dieu agisse à travers le vase humain. Priez pour que votre médecin reçoive des conseils divins dans votre traitement, et ensuite vous attendez tous les deux que Dieu fasse la véritable guérison. »

Nous pouvons prier pour la guérison mais nous pouvons aussi prier pour que ceux qui ont été appelés à soigner reçoivent des conseils divins. En agissant ainsi, cela ne fait pas de nous des personnes incrédules, mais nous démontrons par là que nous nous attendons au secours de Celui qui est le médecin par excellence.

18. « Il est Omnipotent, Omniprésent et Omniscient: par conséquent, Il n’est pas limité par le temps ni limité par les idéologies, les théologies et les idées préconçues de l’homme ».

Pour avoir une idée tout à fait juste de Dieu, nous devons Le concevoir illimité, à la fois dans Sa bonté, dans Sa compassion, dans Son amour, dans Sa grâce et dans tous les attributs que nous pouvons reconnaître à la divinité. Comme Dieu est infini, tout ce qu’Il est doit également être infini; chaque attribut doit être sans limites réelles ou imaginables.

19. « L’amour est quelque chose que vous faites! »

Alors que l’indifférence trouve des excuses, l’amour trouve toujours un moyen. L’amour est pratique, il ne se mesure pas sur ce qui est prononcé par nos lèvres mais sur ce que nous posons comme actes. La Bible nous donne l’exemple de Dieu Lui-même dont l’amour a été prouvé en donnant Son Fils unique comme nous pouvons le lire dans Jean 3.16 LSG: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

20. « La naissance spirituelle donne à l’homme une nouvelle nature, de nouveaux désirs; les choses qu’il aimait autrefois, il déteste maintenant; et les choses qu’il détestait autrefois, il les aime maintenant, car il est une nouvelle créature en Christ Jésus. »

Le vrai chrétien craint Dieu avec un saint tremblement devant Lui, et pourtant il n’a pas la moindre peur de Lui. Il s’approche de lui dans la pleine assurance de la foi et de la victoire, tout en tremblant d’un saint respect et d’une sainte crainte.

Le monde ne comprendra jamais que le chrétien, bien que né sur la terre, sait déjà par la foi, qu’il est citoyen des Cieux.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close