Search

5 raisons pour ne pas se sentir supérieur parce qu’on est chrétien.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Avoir fait la rencontre de Jésus est l’évènement le plus extraordinaire qu’on ait jamais vécu; sans doute l’un des plus beaux jours de nos vies. Avec le temps, ce jour est devenu tellement mémorable qu’on en est venu à scander ces mots: Je n’imagine vraiment pas ma vie sans Jésus !

Nous ne sommes pas encore arrivés au bout du chemin, mais au moins nous ne sommes certainement plus où nous étions hier, grâce à Lui. C’est dommage, mais c’est souvent ce que certains d’entre nous oublient et perdent de vue. Voilà pourquoi nous allons embarquer ensemble dans cet article pour nous rafraîchir la mémoire afin de convenablement continuer dans notre marche jusqu’à ce que nous achevions la course.

Découvrons 5 raisons pour ne pas se sentir supérieur parce qu’on est chrétien.

1. C’est par la grâce que nous sommes sauvés.

Éphésiens 2 : 8 (LSG) « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. »

Nous sommes là où nous sommes aujourd’hui grâce à Dieu, de nous-mêmes nous n’aurions jamais pu opérer cette transformation en nous. Il ne faut jamais que nous manquions de nous souvenir de ceci afin de ne pas nous perdre en cours de route et voir la chose avec une vision obstruée. Dans la grâce, il n’y pas de principe de mérite, un tel n’est pas meilleur que l’autre, car la stricte vérité est que nous étions tous pécheurs et privés de la face de Dieu. Nous sommes sanctifiés par la puissance du sang de Jésus qui parle pour nous chaque jour, pas par nos actes ou nos œuvres; sanctifiés et justifiés jusqu’à ce que nous partions de ce monde ou que Christ revienne entre temps.  

2. Christ est mort pour le Salut de tous.

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Jean 1 : 12-13 (LSG) « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en Son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »

Esaïe 53 : 5 (LSG) « Mais Il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, Et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. »

Lorsque Jésus est mort à la Croix, Il s’est sacrifié pour le Salut de tous et pas seulement pour un groupe de personnes. Il a porté le péché du monde entier sur Ses épaules, pas juste des chrétiens. Christ n’est pas seulement intéressé par des personnes réservées, Il est l’Époux de l’Église et Il désire de tout Son cœur que ceux qui sont encore hors de cette alliance puissent y pénétrer et jouir des bienfaits d’être en Sa présence. Il souhaite transformer les vies de tout le monde pas juste des chrétiens et ce serait vraiment malheureux et triste que nous croyions qu’à cause du Salut que nous avons reçu avec gratuité et amour, nous sommes meilleurs que ceux qui ne l’ont pas encore eu. Ce serait perdre de vue ce pourquoi même Jésus est venu, ce serait perdre notre saveur, si durement donnée par Celui qui nous a libérés.

3. Nous sommes sauvés pour sauver.

Matthieu 28 : 19-20 (LSG) « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que Je vous ai prescrit. Et voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Notre mission est de faire de toutes nations des disciples, de les enseigner pour qu’ils soient fermement ancrés en Lui de sorte à ce que chacun pour leurs parts et selon ce que l’Esprit les conduira, en fasse de même et ainsi de suite. Jésus en partant a bien été clair, Il ne nous a certainement pas dit de nous mettre sur un piédestal parce que nous avons été sauvés.

Il est descendu de Son trône éternel, Il S’est humilié et a été obéissant jusqu’à la mort à la Croix.  Non, ne nous croyons pas supérieurs parce que nous sommes chrétiens, ce serait cracher sur ce que le Seigneur et les apôtres après Lui ont fait. C’est parce que beaucoup avant nous ont persévéré que la Bonne Nouvelle est venue jusqu’à nous, que nous avons cru et que nous en sommes là.

4. Nous sommes appelés à servir.

Galates 5 : 13 (LSG) « Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. »

Ceux qui sont appelés à dîner à la table du festin des noces de l’Agneau, sont ceux qui se seront faits serviteurs de leurs frères comme Christ l’a fait, ceux qui auront bu la coupe et qui seront morts à eux-mêmes de sorte à ne plus voir leur vie comme un gain, ceux qui se seront sacrifiés pour leurs amis, et auront combattu le bon combat jusqu’au bout. Alors pose-toi la question de savoir comment une personne qui se croit meilleure que les autres pourrait être concernée par ce qui vient d’être énuméré ?

5. Dieu aime tout le monde et nous le devons aussi.

Jean 13 : 12-17 (LSG) « Après qu’Il leur eut lavé les pieds, et qu’Il eut pris Ses vêtements, Il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que Je vous ai fait ?  Vous M’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car Je le suis.  Si donc Je vous ai lavé les pieds, Moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car Je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme Je vous ai fait.  En vérité, en vérité, Je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.  Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. »

Dans cette marche avec Christ, surtout ne perdons pas de vue qu’avant tout, nous servons Dieu et ne faisons pas l’erreur de mettre notre mission au-dessus de Lui. Dieu a un cœur qui aime tous ceux qui peuplent l’ensemble de la planète, si nous nous croyons meilleurs que les autres, c’est que nous n’avons pas d’amour en nous et si nous n’en avons pas en nous, c’est que nous ne connaissons pas Dieu.

Vois-tu comme il est dangereux de se laisser aller à ce genre de pensées ? Cela revient à oublier d’où nous sommes sortis, ce que Christ a fait pour nous, au travers de nous et ne pas savoir où nous allons. Ne prenons jamais notre mission ou fonction comme prétexte, mais servons avec humilité, abnégation, crainte de l’Éternel, bénignité, beaucoup d’amour et de compassion pour notre prochain, et demeurons toujours dans la vérité.

Sur ce, bonne semaine à toi mon ami(e) du bout du monde, et je prie de tout cœur que ces écrits te viennent en aide.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close