Search

Être sceptique est-ce un péché ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Selon le dictionnaire Le Robert, le scepticisme est le refus d’admettre une chose sans examen critique. L’on est sceptique lorsqu’on doute de tout ce qui n’est pas prouvé d’une manière évidente et incontestable. Dans la Parole de Dieu, un passage biblique semble nous encourager au scepticisme. En effet, quand on lit 1 jean 4 :1 LSG qui dit: « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. »  

Nous voyons clairement qu’en tant que chrétiens, nous sommes invités à faire preuve de prudence, face aux personnes qui parlent au nom du Seigneur; car, certains d’entre eux sont des imposteurs qui n’ont aucune part avec le Dieu Saint auquel nous croyons, mais qui ont pour dieu leur propre ventre (Romains 16 :18). D’ailleurs, le verbe « éprouver » employé dans ce passage biblique signifie mettre à l’épreuve des personnes ou un objet pour vérifier leur qualité.

Pouvons-nous affirmer à la lumière de tout ce qui a été dit plus haut, qu’il est légitime d’être un chrétien sceptique ? Pour mieux répondre à cette question, il est utile pour nous de comprendre clairement ce que c’est que le doute. Le doute est cette méthode selon laquelle l’esprit humain suspend son jugement et ne reçoit pour vrai que ce qu’il connaît évidemment être tel. Or, la suite du passage biblique nous fait comprendre que l’apôtre Jean ne fait pas allusion au doute dans son discours mais plutôt au discernement et nous pouvons le confirmer en lisant: 1Jean 4 :2-3 LSG qui dit: « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde»

Le discernement est recommandé dans les Saintes Ecritures. Le scepticisme par contre est proscrit. Car, douter est synonyme d’incrédulité. 

L’incrédulité vient du grec « apistia » qui signifie infidélité ou faiblesse dans la foi. Dans les Ecritures, l’incrédulité se présente comme le rejet et le doute par rapport à la véracité de Dieu et de Sa Parole. Le sceptique est donc un incrédule. Nous savons bien évidemment que le Seigneur condamne toute forme d’incrédulité dans les cœurs de ceux qui ont fait profession de foi. L’incrédulité, non seulement paralyse l’action de Dieu dans la vie du croyant, mais elle le rend aussi sourd, aveugle et insensible à Ses instructions. Rappelons-nous de ce qui se passa en Éden lorsqu’Adam et Ève désobéirent à l’ordre que Dieu leur donna. Ils doutèrent de la Parole de Dieu et en cherchant à être certain que le Seigneur disait vrai, ils firent entrer le péché dans le monde et condamnèrent l’humanité toute entière à mort. Dieu leur avait appris à discerner l’arbre (de la connaissance du bien et du mal) qui n’était pas bon pour eux et dont ils ne devaient manger les fruits, des arbres qui étaient bon pour eux (Genèse 2 :16 -17). Mais ils ont préféré mettre en doute la Parole du Seigneur. En étant sceptiques, ils péchèrent contre Dieu. Grâce à leur expérience malencontreuse, nous comprenons que la foi ne peut cohabiter avec l’incrédulité et c’est ce que Jésus rappela à Thomas Son disciple dans Jean 20 :29 LSG : « Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! »

Sois béni (e).


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close