Search

Que nous révèle Jean 10 de l’identité du Seigneur ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le chapitre 10 du livre de Jean est un passage, qui nous révèle de nombreuses richesses sur l’identité de Jésus-Christ. Nous verrons dans cet article quelques caractéristiques de notre sauveur. Des fondements immuables, sur lesquels peuvent reposer notre foi.

Il est la porte.  

Jean 10 : 9 (LSG) « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par Moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. »

L’homme a proposé beaucoup de moyens pour être sauvé. Certains pensent qu’il faut pratiquer le plus de bonnes œuvres possibles, d’autres placent leur espérance dans toutes sortes de religion. Cependant la Bible dit dans actes 4 : 12 (LSG) « Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Cette personne est Jésus. Il est le Seul qui nous donne accès au salut. L’unique sauveur de l’humanité. Ce ne sont pas nos efforts, nos mérites qui nous ouvrent le ciel, mais notre foi en Jésus-Christ.

Lorsque nous recevons cette grâce, elle nous donne accès à la présence de Dieu et ses bénéfices. Une vie en abondance, remplie de paix, de joie d’amour. Ce sont ces pâturages que cite le verset Jean 10 : 9. Il n’y a pas de méthode, ni d’autre chemin pour le salut. D’ailleurs,   Jean 14 : 6 (LSG) « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au père que par Moi. »  Jésus est le bon berger qui a pu ouvrir la porte du salut.

Jésus est Celui qui nous appelle au Salut. Il y a des bénéfices à suivre Jésus. Nous pouvons recevoir Ses flots d’amour, de paix, de joie, le fruit de l’esprit qui nous rend heureux. 1 jean 5 : 12 (LSG) « Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. »

Quand nous étions ignorants et esclaves du péché, nous étions sans vie, il y avait un vide dans notre cœur. Nous vivions sous le joug d’un mauvais maître. Celui qui vole et qui détruit. On pense être heureux avec les joies éphémères du péché, les biens de ce monde, mais la finalité c’est la mort. Nous pouvons voir les conséquences d’une vie sans Dieu à travers l’histoire du fils prodigue. Au départ tout semble aller pour le mieux, ensuite, c’est l’humiliation, il a fini dépouillé.

Il est le Fils de Dieu.

Jean 10 : 36 (LSG) « celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites: Tu blasphèmes! Et cela parce que j’ai dit: Je suis le Fils de Dieu. »

Les religieux de l’époque n’acceptaient pas que Jésus se considère comme le fils de Dieu. Pourtant, la Bible dit à Son propos dans  Matthieu 3 : 17(LSG) « Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui J’ai mis toute Mon affection. »

Lorsque l’on se compare à nos parents, nous pourrons remarquer que nous avons hérité de  leur caractère ou manière de penser.

Jésus va dire à un de Ses disciples, celui qui m’a vu, a vu le père (Jean 14 :9), car Il Lui ressemble en tout point. Sa personne, Ses œuvres manifestées sur terre témoignaient de qui Il était et d’où Il venait.

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Il est le bon berger.

Jean 10 : 11 (LSG) « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »

Un berger est une personne qui est chargée de prendre soin et de guider son troupeau. Cette personne est appelée à le nourrir, bande ses plaies, le protéger des loups ravisseurs. Le berger sacrifie son temps pour ses brebis

Le Seigneur se nomme le Bon Berger en contraste avec les mercenaires. Jésus prend ce titre lorsqu’Il parle de mettre Sa vie pour Ses brebis, et non seulement de prendre soin d’elles. Son amour est si grand qu’Il ne tient aucun compte de Sa vie, pourvu que Ses brebis ne périssent pas lorsque vient le loup. C’est ce que le Seigneur a fait en allant à la Croix. Il fallait nécessairement Sa mort pour que nous ayons la vie. Jésus dit ici qu’au lieu de S’épargner, Il met Sa vie pour Ses brebis sans défense. Nous avons un exemple de cela en David, lorsqu’il gardait le menu bétail de son père, il délivra le mouton en tuant l’ours et le loup (1 Samuel 17 :34). En s’appelant le Bon Berger, Jésus veut nous montrer qu’Il nous protège aussi contre les attaques du diable et qu’Il Se rassure que nous ne manquions de rien, voilà pourquoi Il pourvoit à tous nos besoins (Philippiens 4 :19).  David le reconnaît aussi, voilà pourquoi il dit que notre Bon Berger pourvoit et protège, une raison de ne pas avoir peur (Psaumes 23).

1 Pierre 2 : 25 (LSG) « Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close