Search

Seigneur, apprends-moi à encourager sans juger.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Ecclésiaste 4 : 9-10 (LSG) « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! »

Ésaïe 50 : 4b « Le Seigneur, l’Éternel, m’a donné une langue exercée, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu. »

Jean 8 :11 (LSG)  « Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. »

1 Pierre 4 :8 (NBS) « Avant tout, ayez les uns pour les autres un amour fervent, car l’amour couvre une multitude de péchés. »

1 Corinthiens 13 :13 (NBS) « Or maintenant trois choses demeurent: la foi, l’espérance, l’amour; mais c’est l’amour qui est le plus grand. »

S’il fallait ouvrir tous nos casiers judiciaires devant un juge (terrestre ou céleste), les chefs d’accusation ne manqueraient pas contre nous pour nous juger et nous condamner. Mais, comment sommes-nous si souvent prompts à juger les autres comme si nous valions mieux ? Notre seule valeur, si jamais nous devons nous en vanter, est celle acquise par Christ sur la Croix du calvaire. Il est mort pour ce que nous pouvons qualifier de moindre péché, et pour ce que nous qualifions de péchés capitaux. Nous sommes très mal placés pour juger les autres car, le sang qui a coulé parle autant pour les impudiques que nous étions, que pour les homosexuels, autant pour les menteurs que pour les voleurs, autant pour les adultères que pour les ivrognes. Alors, quand l’un de nous tombe à un moment donné, aidons-le à se relever car aucun de nous n’est véritablement fort, tout n’est que grâce.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image.png.

Père Éternel,

Je m’incline devant Ta sainte face, pour Te demander pardon, pardon pour toutes ces fois où consciemment ou inconsciemment, ouvertement ou dans le secret, j’ai jugé l’attitude ou les actes d’un frère ou d’une sœur. Je reconnais Seigneur Jésus, que Tu as versé de Ton sang pour les plus faibles, comme pour les plus affermis.

Père, aide-moi à prendre conscience de ce que je suis un instrument entre Tes mains, un don pour Ton corps qu’est l’Église. Merci de choisir de passer par le vase de terre que je suis pour relever quelqu’un qui passe par des moments de faiblesse ou d’épreuve dans sa foi. Face aux situations, donne-moi de me disposer à ce que Tu parles au travers de moi, et que tout ce qui relève de mes émotions, de mes raisonnements, de mes principes, fasse complètement silence au nom de Jésus. Aide-moi à prendre conscience de la valeur de chaque âme, car chaque âme vaut le prix de Ton sang, ce sang qui crie bien plus fort que celui des animaux. Aiguise ma langue afin que je sache soutenir et non détruire celui qui est abattu au nom de Jésus.

Cultive en moi, plus de compassion à l’égard des autres, Seigneur, au nom de Jésus ! Amen.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close