Search

La dépendance affective dans le mariage : cause, conséquences et remèdes !

« Tu aimeras le Seigneur, ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. » Marc 12.30 (LSG)

La dépendance affective dans le couple se traduit par un attachement amoureux excessif, qui fait qu’une personne n’arrive à exister qu’à travers l’autre. On aime l’autre de tout son cœur, son âme, son corps et son esprit ; on l’aime plus que tout et malheureusement plus que Dieu. C’est une vérité qu’on a du mal à accepter car on sait très bien qu’on est sensé aimer Dieu plus que tout. Cependant, pour s’en sortir il faut accepter de regarder la réalité en face.

Causes et manifestations 

La dépendance affective est généralement due à une carence affective provenant de l’enfance. L’absence d’un ou des parents, un déséquilibre dans la structure familiale peut priver l’enfant de la satisfaction de ses besoins affectifs. Cela crée en lui une blessure intérieure, un immense vide, qu’il essaiera de combler par tous les moyens ; quitte à faire d’une autre personne la source absolue de son bonheur. Dans le mariage, cette dépendance se manifeste sous plusieurs formes.

Etre prêt à tout sacrifier pour l’amour de l’autre : ses biens matériels, son corps, son énergies physique et sa santé, et son âme même, c’est-à-dire sa pensée personnelle, sa liberté intérieure, sa culture, ses convictions les plus profondes notamment ses convictions morales, et jusqu’à ses croyances religieuses.

  • Instabilité affective : Etre dominé par ses émotions et passer d’un extrême à l’autre, sans raison apparente.
  • Attendre que l’autre comble tous nos besoins et lui en vouloir parce que ce n’est jamais le cas.
  • Etre incapable d’être heureux seul et se sentir anxieux en l’absence de l’autre.
  • Avoir besoin d’être rassuré sans cesse et faire preuve de jalousie et de possessivité excessives.

Conséquences

La dépendance affective nous fait manifester un amour égoïste. On croit trop aimer l’autre alors qu’en réalité, on l’utilise pour combler le vide en soi. Les conséquences sont dramatiques tant au niveau spirituel que dans le mariage :

  • Incapacité d’établir une relation vraie avec le Seigneur  parce qu’on a fait de notre conjoint notre idole.
  • La relation amoureuse est instable au rythme des sauts d’humeurs injustifiés, des critiques constantes à l’égard du conjoint incapable de combler le vide ressenti par le dépendant.
  • Le dépendant manipule constamment son conjoint pour satisfaire ses besoins.
  • Si deux personnes co-dépendantes se marient, le mariage a tous les risques de voler en éclat à cause de l’atmosphère continuelle d’exigence qui peut être étouffante.

Les remèdes

Le seul capable de combler les besoins affectifs de l’être humain, c’est notre Seigneur. Si on ne Le met pas à la bonne place dans notre cœur, âme et esprit, on s’expose à un mariage de déception et d’insatisfaction perpétuelles. Pour que la relation de couple fonctionne, on doit aimer l’autre avec bienveillance et en toute gratuité, et ne pas lui imposer la responsabilité de faire notre bonheur. Pour sortir de la dépendance affective il faut :

  • Comprendre que la source ultime de notre bonheur c’est Jésus Christ et s’engager dans une relation profonde avec lui.
  • S’attacher au Seigneur pour se détacher de notre conjoint.
  • Apprendre sous les soins du Seigneur à aimer véritablement notre conjoint.
  • Rechercher les causes qui ont créées en nous cette dépendance nous aidera à guérir, à partir de la source du problème.
  • En fonction de l’intensité des manifestations, avoir recours à un accompagnement psychologique.
  • Prier, demander au Seigneur la guérison et Le laisser nous conduire sur ce chemin qui est parfois extrêmement douloureux. En effet, briser cet attachement excessif peut s’apparenter à un deuil pour certaines personnes.
  • Faire un cheminement spirituel en couple ; cela peut demander une séparation physique temporaire dans le but de se retirer dans la présence de Dieu.

La dépendance affective sous toutes ses formes est l’obstacle le plus fondamental à l’amour de Dieu, du prochain et de soi-même. C’est une souffrance devant laquelle on se sent démuni. Cependant, il y a une solution, c’est JÉSUS. Le bonheur que Lui peut nous apporter, aucun autre être humain ne peut le faire.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close